POURPARLER / La situation en Ukraine réponse à Olivier Berruyer du blog Les-crises.fr

  • Anthony Le Cazals
POURPARLER / La situation en Ukraine réponse à Olivier Berruyer du blog Les-crises.fr

Bon il semble que les événements ne vous donnent pas raison. Comment se fait-il que la plupart des séparatistes soient des "Tchétchènes" : »Nowadays, the Ukraine is full of rumors that Chechens have arrived to support the Donetsk and Lugansk republics. To my knowlege this has not happened (yet?) [...] But I would not put it past Kadyrov to send in Chechen special forces as "volunteers" into the Donbass if things get really ugly there. Of course, the key thing would be to get Putin's go ahead for such a move.» mais aussi : www.rfi.fr/europe/20140531-est-ukraine-plonge-anarchie/ ... Etrange que le chef des séparatiste de Slaviansk soit un moscovite.µ
Dommage aussi que Sapir empire sur la fin de sa carrière. Ca peut arriver à tout le monde.
C'est vrai quoi, il faut aussi libérer les Ukrainiens russophones de Kiev, si on suit la logique de Poutine, précisément ceux qui lui font un grand doigt d'honneur, de même que les russophone d'Odessa sur qui on a tiré volontairement depuis les toits en mai (ville paisible sous tous rapports qui se moque de sa capitale).
Vous pourrez faire un billet sur les membres des ex-blackwater en Ukraine, mais ne pas faire l'inverse c'est dire combien Poutine serait bête. Comme de dire combien il rabaisse ses partenaires. Comparez tout au moins la situation en Ukraine et en Pologne sur les 20 dernières : cela semble parlant. Poutine a maintenu la tête de l'Ukraine par terre et à présent lui a foutu une arme sur la tempe. La plus sage décision fut la création d'une télévision russophone par la télévision tchèque, fait majeur si on connaît un tant soit peu les intérieurs et les salles de sejours ukrainiens.

Quand vous commencerez à faire quelque chose de sérieux sur l’Ukraine comme de mettre les pieds au milieu de sa diversité, vous nous ferez signe.

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog