INFOS PARIS 8 / C'était Eric Lecerf

  • Anthony Le Cazals
Eric Lecerf tel que je l'aie connu avant qu'il ne prenne sa grosse barbe de mysanthrope suite à je ne sais quel décès...

Eric Lecerf tel que je l'aie connu avant qu'il ne prenne sa grosse barbe de mysanthrope suite à je ne sais quel décès...

Ce texte a été écrit par une personne qui vante les bienfaits du devoir sur table (faire de l'histoire de la philosophie une matière à examens et non une étude de gamme). Personnage qui a renoncé à l'expérimentation des débuts (pourtant excellente en 2005-2007), qui a entériné la loi DRH qui interdit le renouvellement en interne (alors qu'il est lui-même issu de Paris 8 avec l'aide de Rancière), qui ne s'empêche pas de fustiger les grandes déclarations (http://www.paris-philo.com/article-28786356.html) de ces collègues en assemblées auxquelles il assistait dans les assemblées BIATOSS, à rappeler cette triste phrase d'un enseignant du département avec un sourire sadique : "à croiser les étudiants, on se croirait dans un hôpital de jour ". Tristes conséquences de renoncements successifs à continuer sur sa voie sans se soucier de ce qu'attend l’État.

Ce type a étouffé le lien social entre étudiants en fermant les portes du département, donc la vivacité de la recherche (les profs ne faisant que reprendre à leur compte des orientations de recherches, par exemple Anouk Colombani sur la question du métier). Nous sommes typiquement face à ce à quoi confronte l’État à une discipline, à un interminable (cf. la nihiliste ronde infinie) qui n'est pas une étude ou une recherche.

On passera sur les références à Kierkegaard et à la Bible que réclame en prison le ultramontain Proudhon, c'est le même virage que celui entreprit par le platonicien Onfray (qui se considère comme le Paraclet). Perte d'écoute et d'accueil, comment cela se fait-il que la Communauté université ne soit pas une communauté d'existence, que chaque département veuille devenir une sorte de communauté de premiers chrétiens ("subjectivité" "communauté" criaient-ils tous à la fin du mouvement anti-LRU en mars 2009).

Nous nous éloignons de l'auteur, mais il existe déjà des soi-disant professeurs qui vantent l'université d'avant-mai 68 à Saint-Denis (15 janvier 2014).

La France a un côté délateur j'en suis la preuve, sauf qu'ici il n'est que question de déclaration prononcées sous la franchise universitaire, donc publiques.

 

PS  : je me permets de rappeler, pour saisir le changement qui s'est opéré chez bon nombre de personnels enseignants qu'en mai 2006, Eric Lecerf ne saisissait pas ce qu'Alain Badiou entendait par sujet, il y était tout à fait étranger et ses cours étaient fort intéressants. A l'époque dans certains cours on pouvait assister à laboratoire d'expérimentation (expérimentation des textes avec Eric Lecerf). Ce texte ne vise donc pas l'homme mais ce à quoi il a consenti, ce qu'il est tristement devenu, une personne qui voit Deleuze et Foucault comme des "malades' (je poserait la question ; de A à Z ?).
Il est étonnant qu'il ne connaisse pas certaines base de la pédagogie et notamment de l'attachement énoncé par Cyrulnik notamment et qui invite à avoir des entretiens réguliers, je dis cela pour ce qui débutent des recherchent et encore tâtonnent.

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog