DAVID LAPOUJADE PLAGIAIRE ? Les sources

  • Anthony Le Cazals

Voici les sources peu nombreuses que j'ai pu relevées dans le livre Deleuze, Les mouvement aberrants de Monsieur Lapoujade.

La question des logiques chez Deleuze a été ouverte par Arnaud Vilani et la distinction de l'Ouvert et du Dehors par la thèse d'Alain Beaulieu de 2001 publiée en 2004. Dire que plus c'est rationnel moins c'est logique, est étrange quand on sait qu'à propos de Russell, Deleuze se permettait de dire que chaque pensée à sa logique (la pensée rationnelle comme l'irrationnelle, rationnel, ou son principe renvoie à la suffisance des relations linéaires de causalités). Surtout sur la question de la Terre, il n'évoque Kenneth White et son dialogue avec Deleuze, puisque Deleuze s'est inspiré de la thèse de Kenneth tout en la détournant vers un racialisme kantien, un tribalisme.

Peut-être ces références vous apparaîtront nombreuses, mais elles éludent tout un pan des études deleuziennes, Alain Beaulieu, Kenneth White (comme source d’inspiration de Deleuze pour la Terre légère et Déterritorialisée), François Thyssen et Gille Louis (sur Spinoza), Yves Citton et (sur le Baroque)

David Lapoujade reste avare en sources, cela ne constitue guère une bibliographie, je précise qu'il s'agit d'un livre d'histoire et de la philosophie par capture de l'appareil d'Etat et non de philosophie :

- Alain Badiou, pp. 58, 206

- Anne Sauvagnargues pp. 97, 122

- Eduado Viveiros de Castro 152

- François Zourabichvili, pp. 13, 127, 203

- Guillaume. Sibertin-Blanc, pp. 163, 174, 221, 227, 228, 261.

- Laymet Garcia Dos Santos p. 181

- Pierre Montebello, p. 282 + 1 autre

- Paolo. D'Ioro, p. 87,$

- Toni Negri (allusion à), p. 249

- Vanessa Brito, p. 279

- Gérard Lebrun, pp. 33, 51

Chose étrange, il ne s'en tient pas aux livres parus, Il cite un article en ligne d'Igor Krtolica sur le rapport Bourdieu-Deleuze p. 254 et un livre à paraître Pierre Montebello, p. 292.

 

Sur d'autres thèmes ou auteurs, la recherche contemporaine est aussi indiquée

- sur Bergson, C. Riquier, p. 33

- sur le Cinéma Jacques Rancière et son "erreur", p. 107.

- sur le Groupe Information Prison à titre d'archive historique Daniel Defert, p. 261, 290.

- sur Kafka, Giorgio Agamben, p. 292.

- sur Maïmon, Isabelle Thomas-Fogiel, p. 50

- sur la politique de Pasolini, Didi-Hubeermann et Giorgio Agamben, p. 252

- sur Nietzsche ou la sécurité, Frédéric Gros pp. 128, 245 + 1 autre, G. Chamayou, p. 237.

- sur le structuralisme Gildas Salmon, p. 202.

- sur Kracauser, Michèle Cohen Halimi, p. 82.

D'autres références extérieures au corpus deleuzien, d'autres autorités sont convoquées comme éléments rapportés au commentaire: Etienne Balibar (p. 163) Samuel Beckett (pp. 135, 210, 276, 284), Borgès (p. 236), Jean-Toussaint Desanti, Sigmund Freud (pp. 68, 72-76, 83, 164), Alberto Giacometti (pp.101, 105), Jacques, Lacan (pp. 72-76, 133), Claude Levis Strauss pp. 133, 147, 152, 153), Georges Saint-Hilaire (pp. 104, 107, 171, 188), Michel Tournier (p. 278), Ludwig Wittgenstein (p. 117, 293). Il y a davantage en fait de sources ayant servi au corpus deleuzo-guattari (F. Braudel, 219, 240, Devaux, 219, Dobb, 160, 241, P. Dumézil, pp. 221 224, 228, K. Marx, pp. 155,163, 164,174, M. Proust, pp. 64, 72, 80, 99-100, G. Simondon, 106, 111, 112, 197, Wittgofel 155, 158, etc.) que de sources ayant servi à l'étude lapoujadienne, comme s'il voulait imposer de facto, sa théorie platonicienne de la prétention acoudée à celle de la réversion (ou retournement pervers). Dès qu'il s'agit d'aborder Kant ou Wittgenstein les sources sont moins rares (Carnap, Soulez, Husserl, Ricoeur),

 

DAVID LAPOUJADE PLAGIAIRE ? Les sources
Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog