FACHOSPHERE / Liste des anti-système et autres rouges-bruns

  • Les étudiants de Paris 8

« Etre anti-système, c'est donc évidemment être antisémite, car l'antisémitisme est un des fondements de la dénonciation du « système ». Du « système », pas du capitalisme, soit dit en passant. » L'anti-système n'est que la montée de la petite bourgeoisie sur le dos du prolétariat (d'où la financiarisation à l'assurance et autres sites qui se jouent derrière) et comme le remarque Barthes, cette montée s'accompagne toujours du fascisme. La question est plutôt comment s'associer, quel « système » pour vivre ensemble ? La notion de système comme celle de modèle étant d'emblée dépassées.

Cette liste comprend aussi un certain nombre d'intellectuels issus du Cercle de l'Oratoire. Toute remarque est la bien venue.

 

Omran Alkhatib
Militant bachariste. A participé au meeting de soutien à Bachar Al-Assad du 31 Mars 2012. A organisé la manifestation « pour la paix au Yémen » du 23 mai 2015 à Bruxelles, il était en compagnie d'Elie Hatem*, Jean Bricmont*, Bahar Kimyongür*.

 

Serge Ayoub
Alias Batskin. leader des Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires (JNR) dissoute en 2013. Président fondateur de Troisième Voie, groupuscule d’extrême-droite fondé responsable de ratonnades de migrants dans les années 90 dissout en 2013 après l'assassinat de Clément Méric par Estéban Morillo membre de Troisième Voie et des JNR. Serge Ayoub fut l’invité de Nation le 1er mai 2013 (Van Laetham*). Il possède un bar Le local.

 

Yvan Benedetti
Ex-dirigeant de l’Œuvre française. Participe aux manifestations anti-migrants de Calais de 2015.

 

Sylvain Baron
Militant souverainiste bordelais, directeur de la publication du journal confusionniste (Rouge-brun) Le Poil à gratter, ex-militant de l’UPR passé au M’Pep, Sylvain Baron tente de lancer depuis quelques mois un mouvement de décrochage des drapeaux européens sur les bâtiments publics et vend par correspondance des tampons « francs » en vue de redécorer les billets estampillés en euros.

 

Claude Beaulieu
Président du Comité Valmy. A déclaré le 8 juillet 2008 : « Le Comité Valmy est une organisation républicaine et progressiste, patriotique, internationaliste et anti-impérialiste. Son origine se situe dans le combat républicain et pluraliste mené contre la ratification du traité de Maastricht. Il rassemble [...] des militants hostiles à la mondialisation, au néo-libéralisme et à l’Europe supranationale qui en découle. » « Cette Europe est fondamentalement hostile à la laïcité [...] Son drapeau, symboliquement, est une référence « mariale » à la chrétienté. » « Nous souhaitons promouvoir le concept de peuple-nation. » Interviewé par Pierre Cassen* pour Riposte Laïque.

 

Komnen Becirovic
S'occupe de Balkans Infos. collaborateur du Bloc Idientitaire, ex-Balkans Infos, journal pro-Milosevic d’extrême droite. A participé au meeting de soutien à Bachar Al-Assad du 31 Mars 2012.

 

Alain Benajam
Membre souvent considéré comme fondateur du Réseau Voltaire, il est porte-parole du Réseau Voltaire France. A déclaré sur sa prope page de présentation : « Il est dans l’intérêt de tous et dans l’intérêt de la France de mettre en échec ce travail de destruction programmée d’une idée et d’une organisation politique qui dénonce depuis plus de dix ans les visées impérialistes d’une entité dont le dessein est de s’assurer la place de seul maître du monde au XXIème siècle. » Anti-système puisque « contestant à des degrés divers le système », « Réseau Voltaire France est un mouvement de libération nationale réclamant que notre République sorte de l’OTAN, de L’UE et de l’euro. [...] Réseau Voltaire France, n’est ni de droite ni de gauche, distinctions obsolètes qui ne veulent plus rien dire : il est national et républicain. [...] Réseau Voltaire France milite pour la création d’un vaste Front Patriotique... » http://www.voltairenet.org/article176509.html

 

Raphaël Berland
Cercle des Volontaires, média de la dissidence.

 

Paul-Eric Blanrue
Négationniste et défenseur de Robert Faurisson. Tour à tour légitimiste (directeur de publication du Bulletin Légitimiste, il prône le retour de la branche bourbonne sur le trône de France), militantisme rationaliste (Cercle zététique, directeur de publication des Cahiers zététiques), proche du B’nai B’rith ou des Amis de Rivarol, il fit semblant de dénoncer l’antisémitisme (auteur d'une Anthologie de l'antisémitisme) pour finalement faire la promotion du négationnisme en tentant de réhabiliter Robert Faurisson dans son film « Un homme ». Il se convertit à l'islam en 2009.

 

Isabelle Bolvin
Militante de l'association Urgences Patrimoine présidée par Alexandra Sobczak. Présente contre la destruction de l'Eglise Sainte-Rita. isabelle.bolvin2069@gmail.com

 

Jérôme Bourbon
Rédacteur en chef de Rivarol depuis février 2010. Catholiques traditionaliste, membre de l'Oeuvre française et sédévacantiste. Comprenez, sede vacante, « le trône de saint Pierre étant vacant » c'est-à-dire qu'il estime que, depuis 1958 (mort de Pie XII) ou 1963 (mort de Jean XXIII), le siège de Pierre est vacant et que les papes qui se sont succédé depuis ne sont que des usurpateurs). Les sédévacantistes souvent que ces usurpateur font partie d'un « complot maçonnique », ce qui est compatible avec l'idéologie de l'Oeuvre française. Habite une tour du quartier chinois du XIIIe.

 

Béatrice Bourges
Créatrice du Printemps Français qui plus à droite évinça Frigide Barjot, trop délurée, de la tête de la Manif pour Tous.

 

Alain Bournazel
Souverainiste. Président du Rassemblement pour l'indépendance de la France (RIF). Proche de Paul-Marie Coûteaux*. Tente de rallier Nicolas Dupont-Aignan à sa cause. "Les courants dits souverainistes sont très divers. On peut y ranger aussi bien le Parti des travailleurs que le Front National. C’est sans doute cet éparpillement entre des sensibilités politiques opposées qui gène l’émergence d’une authentique force souverainiste." "Depuis les élections régionales, les contacts que nous avons Paul-Marie Coûteaux et moi avec Nicolas Dupont-Aignan montrent que les choses vont dans le bon sens; je ferai tout mon possible pour favoriser cette évolution." Présent contre la destruction de l'Eglise Sainte-Rita.

 

Jean Bricmont
Proche de Noam Chomsky et de Michel Coulon*. A participé au meeting de soutien à Bachar Al-Assad du 31 Mars 2012. A participé à la manifestation « pour la paix au Yémen » du 23 mai 2015 à Bruxelles en compagnie d'Omran Alkhatib*, Elie Hatem* et Bahar Kimyongür*.

 

Pascal Bruckner
Néoconservateur membre fondateur du Cercle de l'oratoire.

 

Renaud Camus
Président du parti de l’In-nocence. Théoricien du grand remplacement. Rédacteur de la Revue L'in-nocent "La Revue de la croissance & du développement durable" "La Revue de la néo-ruralité"

 

Pierre Cassen
Président fondateur de Riposte Laïque. A participé aux « Rencontres Charles Martel » hebdomadaires organisées par Riposte laïque en 2015.
http://www.lejdd.fr/Politique/Pierre-Cassen-et-Christine-Tasin-de-la-gauche-a-la-haine-de-l-islam-739326
Se félicite des propos de Michel Onfray*. A écrit : « En organisant, quatre ans après les Assises sur l’islamisation, ces nouvelles Assises sur la remigration, le Bloc identitaire est dans la continuité. Il met la direction du Front national devant une question incontournable : peut-on prétendre sauver la France, sa culture, son identité et sa civilisation sans procéder à une remigration massive des adeptes de la charia (entre autres), seule solution pour sauver notre pays d’une islamisation inéluctable ? » Pierre Cassen http://www.bvoltaire.fr/pierrecassen/remigration-eviter-lislamisation,138384.

 

Charles Champentier
Ancien militant au FNJ. Né à Villeneuve-Saint-Georges où officia Laurent Ozon*. Membre du GRECE. Rédacteur en chef de la revue Éléments (du GRECE). Collaborateur aux revues Krisis, Cartouches, Vouloir, Orientations. Crée avec Arnaud Guyot-Jeannin et Laurent Ozon*, le Collectif Non à la Guerre le 24 mars 1999 (contre le bombardement du Kosovo). Coécrit l'article « La Nouvelle Droite de l’an 2000 » avec Alain de Benoist en février 1999 (in Éléments n°94). Charles Champetier s'éloigne de l’action métapolitique en décembre 2001.

 

Frédéric Chatillon
Ancien membre du GUD. Il met en relation le duo Dieudonné*–Soral* avec Jean-Marie Le Pen. La consécration de cette nouvelle alliance est la venue de Dieudonné à la fête « Bleu blanc rouge » (BBR) du FN en 2006. Durant l’été 2006, Chatillon avait joué les intercesseurs auprès d'Orléans pour un voyage de Dieudonné, Alain Soral, Ahmed Moualek, Marc George et Thierry Meyssan à Damas puis au Liban. Ami de Jacques Vergès et de Roland Dumas.

 

Aymeric Chauprade
Aymeric Chauprade est un « géopolitologue » qui s’est fait connaître par sa défense de thèses complotistes sur le 11 Septembre 2001. Ce qui lui a valu d’être, début février 2009, privé de sa chaire au Collège interarmées de défense, sur une décision expresse du ministre de tutelle Hervé Morin. Il a soutenu la liste conduite par Philippe de Villiers lors des élections européennes de 2004. C’est aussi un proche de l’Action française, dont il aurait été membre du comité directeur en 2006 et 2007. Ainsi proche de l’extrême droite, il devient conseiller de Marine Le Pen en 2010 puis est élu député européen Front national en 2014. Il collabore ou a collaboré à plusieurs médias classés très à droite, si ce n’est à l’extrême droite : la revue L’Afrique réelle de l’africaniste Bernard Lugan, La Nouvelle Revue d’Histoire fondée par Dominique Venner et Radio Courtoisie. Il anime par ailleurs depuis janvier 2010 le site internet Realpolitik.tv. Au sein du Front national, il promeut un rapprochement avec la droite et l’extrême droite israéliennes, ce qui lui a valu de vives critiques de la part d’Alain Soral*. C'est un des rares partisan de la remigration, défendue par Laurent Ozon*, au sein du Front National.

Jean-Pierre Chevènement avec Dupont-Aignan

Jean-Pierre Chevènement avec Dupont-Aignan

Jean-Pierre Chevènement à l'enterrement de Philippe Cohen* le 25 octobre 2013.

Jean-Pierre Chevènement à l'enterrement de Philippe Cohen* le 25 octobre 2013.

Jean-Pierre Chevènement
Ancien membre du Mouvement républicain et citoyen (MRC) qu'il a quitté en juin 2015 pour se rapprocher des « républicains de l’autre rive » dont Nicolas Dupont-Aignan. Ce dont s'enthousiasmera le Front National frontnational.com/2015/06/chevenement-demissionne-du-mrc-plutot-que-de-fermer-sa-gueule/ .  Animateur de la Fondation Res Publica. Soutien de Michel Onfray* à la Mutualité. Assiste à l'enterrement de Philippe Cohen* le 25 octobre 2013.

 

Philippe Cohen
Mort en octobre 2013 d'un cancer. Auteur d'un ouvrage qui tente de réhabiliter Jean-Marie Le Pen. Exclu de l'hebdomadaire Marianne en 2013.

 

Michel Collon
Anti-sioniste et anti-impérialiste à géométrie variable. D'abord journaliste à l’hebdomadaire Solidaire du Parti du Travail de Belgique (PTB). Animateur du site internet Investig’Action. A participé à Axis for Peace en 2005, moment fondateur du confusionnisme avec Dieudonné*, Thierry Meyssan* et Bruno Drweski*. A écrit « En 2001, nous dénoncions l’effet néfaste des slogans "Ni Bush, ni Saddam", "Ni l’Otan, ni Milosevic", « Ni Sharon, ni Arafat". […] Le "Ni, ni", c’est le cancer du mouvement anti-guerre. Il faut y mettre fin. Ce n’est pas Saddam ou Milosevic qui menace le monde entier, c’est Bush. » Dans le même texte, Collon développe : « Ce n’est pas aux gouvernements occidentaux de décider qui doit diriger tel ou tel pays du tiers monde et selon quels intérêts. C’est à ces peuples eux-mêmes qu’il revient d’en décider. Mais si on laisse Washington occuper ces régions, aucune lutte sociale ou démocratique n’en deviendra plus facile, bien au contraire. Seules les multinationales y gagnent. » A organisé le rassemblement « anti-impérialiste » de soutien à Mouammar Kadhafi du 2 septembre 2011 à Bruxelles. A participé au meeting de soutien à Bachar Al-Assad du 31 Mars 2012.

 

Françoise Compoint
Journaliste à Sputnik News. Animatrice de l'émission « À baton rompu » sur la Voix de la Russie.
Autres relais de Moscou (Vladimir Poutine) : Gilles Arnaud, Sylvie Collet, Dimitri Kochko, Alexandre Latsa.

 

Francisco Condemi
Réalisateur et producteur de documentaires chez Clap 36. De ce fait, ancien associé de Béatrice Pignède*. Ancien membre le la LCR, ancien membre des Verts, « Militant libertaire ». Proche de Dieudonné* et Soral*. Candidat sur la liste du « Parti Anti Sioniste » en 2009.

 

Stéphane Courtois
Néoconservateur membre du Cercle de l'oratoire. Historien. Stéphane Courtois dirigea Le livre noir du communisme. En lire la critique ici.

 

Hervé Coutau-Bégarie
Mort en février 2012 d’un cancer de la langue. Enarque souverainiste. Essayiste et stratégiste civil au service de l'armée française. Capitaine de frégate de réserve, chevalier de la Légion d'honneur. Auteur en autres d'un Traité de stratégie (Economica, 1200 pages, 39 €), de Décadence de l’Occident et d'une biographie de Darlan. Contributeur régulier à Famille chrétienne et à Valeurs actuelles. Assistant de Paul-Marie Coûteaux* sur Radio Courtoisie sur laquelle il entonait le rituel « Domine, salvam fac Galliam ». Il codirigea avec ce dernier les Cahiers de l’Indépendance.

 

Paul-Marie Coûteaux
Président Fondateur du SIEL (Souveraineté, Identités Et Libertés). Candidat du Rassemblement Bleu Marine sans appartenir ouvertement au FN. Animateur de Les Cahiers de l’Indépendance. Animateur du Libre Journal sur Radio Courtoisie. A participé aux « Rencontres Charles Martel » hebdomadaires organisées par Riposte laïque en 2015. Voir Hervé Coutau-Bégarie*.

 

Alain de Benoist
Membre fondateur du GRECE, organe de la nouvelle droite.

Dieudonné, Thierry Meyssan et Michel Collon à Axis for Peace

Dieudonné, Thierry Meyssan et Michel Collon à Axis for Peace

Soral, Gollnisch, Chatillon, Jany Le Pen, Dieudonné, Mahé, Joly, Dubois

Soral, Gollnisch, Chatillon, Jany Le Pen, Dieudonné, Mahé, Joly, Dubois

Dieudonné Mbala Mbala
« Comédien, Humoriste et révolutionnaire ». Proche des négationnistes Pierre Panet*, Ginette Skandrani*, Maria Poumier*. A participé à Axis for Peace en 2005, moment fondateur du confusionnisme avec Michel Collon*, Thierry Meyssan* et Bruno Drweski*. Candidat sur la liste du « Parti Anti Sioniste » en 2009.

 

Bruno Drweski
Ancien militant du PCF. Multicarte : politologue, historien ou journaliste. Maître de conférences à l’Institut national des langues et civilisations orientales (Inalco). Contributeur des revues La Pensée et Recherches internationales dont il a été exclu à cause de ses liens avec Claude Karnoouh*, négationniste et défenseur de Robert Faurisson. Anime avec Claude Karnoouh la revue La Pensée libre. Animateur du mensuel souverainiste Bastille République Nations (futur Ruptures) BRN-Ruptures. A participé à Axis for Peace en 2005, moment fondateur du confusionnisme avec Dieudonné*, Thierry Meyssan* et Michel Collon*.
Drweski a participé à l’université d’été de l’UPR en 2012 invité par l’intermédiaire des militants de ce parti qu’il fréquente au sein de l’équipe rédactionnelle de Bastille République Nations (BRN). Le 3 décembre, il participe au groupe de réflexion métapolitique d’extrême droite Le Cercle Aristote. Lire de Jean-Louis Panné, éditeur assistant chez Gallimard, Deux ou trois choses sur Bruno Drweski ou le petit train rouge et vert de la révolution, septembre 2005.

 

Chantal Dupille
dite Eva R-esistons. Complotiste.

 

Nicolas Dupont-Aignan
Souverainiste. Président-fondateur du parti Debout la République.

 

Gaëtan Dussausaye
dirigeant du FNJ.

 

Alain Finkielkraut

 


Caroline Fourest
Féministe et islamophobe selon un grand nombre de personnes. Caroline Fourest n’a visiblement pas digéré le chahut auquel elle a eu droit lors de sa visite le 7 février 2012 à l’ULB. En effet, tout le monde aura entendu parler de l’affaire « Burqa bla bla » visible en vidéo sur internet. Pour Caroline Fourest, le professeur Souhail Chichah en porte la responsabilité académique parce qu’il était membre du personnel de l’ULB. Mais pour ce qui est de la responsabilité politique, elle revient, – toujours selon elle -, au parti ÉGALITÉ et à son porte-parole, Nordine Saïdi. Ce dernier a en effet participé de manière active à ce chahut, destiné à dénoncer les propos islamophobes de Madame Fourest. Suite à la « Burqa bla bla », Souhail Chicha a perdu son emploi à l’université. La vengeance se tourne maintenant contre Nordine Saïdi.
http://r2.llb.be/image/12/52fc85173570c16bb1cbf212.jpg

 

Marianne Gabriella
Présente contre la destruction de l'Eglise Sainte-Rita.

 

Marie-France Garaud
Souverainiste.

 

Marc Georges.
Ancien secrétaire général de l'association Egalité et réconciliation (E&R) et ancien bras droit d'Alain Soral*, puisque c'est lui qui mit en place le site à la base de la résurgence de Soral. Dans un entretien accordé à Jérôme Bourbon*, Directeur de la rédaction de Rivarol, Marc George revient sur la crise qui a déchiré E&R en février 2010 et sur l'exclusion par Alain Soral qui en a suivi. Il s'est aussi exprimé sur MetaTV. « Egalité et réconciliation avait atteint un niveau de développement qui commençait à nous rendre gênants et dérangeants aux yeux du système" (re-sic). Marc George explique qu'Alain Soral "souhaitait qu'Egalité et réconciliation fut une association essentiellement consacrée à la promotion de sa personne et de son oeuvre, ce qui n'était pas mon cas (...) Soral a pris l'initiative d'une crise afin d'amener E&R à la mesure qui le satisfaisait, c'est-à-dire celle d'un fan club. » Marc George déclare que Marine Le Pen « est fondamentalement antifasciste, droit-de-l'hommiste », que « Marine Le Pen n'est pas politiquement structurée, elle n'a pas les fondamentaux nationalistes (...) Il se trouve qu'elle est l'héritière de Le Pen, elle aurait sans doute aimé être l'héritière de Régine. » ou encore que Marine Le Pen, « croit à l'histoire officielle de la seconde guerre mondiale, elle pense que le peuple juif est un peuple victime et elle sait qui a le pouvoir. Si elle gagne, elle ira en Israël comme elle a déjà tenté de le faire, elle ira à Yad Vashem rallumer la flamme, au Vel-d'Hiv' demander pardon non pour elle-même mais pour son père et pour la France, ce qui est particulièrement abject. Lorsqu'il s'agit de la seconde guerre mondiale, Marine Le Pen trouve parfaitement normal que la France soit présentée comme étant complice d'un génocide, comme étant une nation raciste, collaborationniste, délatrice. Ce qui est un ignominie, une infamie. C'est totalement insupportable. Marine Le Pen ne fait pas que se soumettre à cette idéologie antifrançaise. Pire, elle y croit. Elle est donc totalement incurable. »
Il s'est converti à l'islam.

 

Jean-Pierre Gérard
Souverainiste. Polytechnicien. Economiste, chef d'entreprises et militant politique à Debout La République. Ancien membre du Conseil de la Politique Monétaire nommé par Philippe Séguin, chef d’entreprises et Président du Club des N°1 Mondiaux Français à l’Export.

 

André Glucksmann
Néoconservateur membre fondateur du Cercle de l'oratoire.

 

Yahia Gouasmi
Président du Parti Anti Sioniste. A pour avocat Elie Hatem.

 

Philippe Goujon
Maire du XVe arrondissement. Présent contre la destruction de l'Eglise Sainte-Rita.

 

Jean-Baptiste Gouraud avec Laurent Ozon*

Jean-Baptiste Gouraud avec Laurent Ozon*

Jean-Baptiste Gouraud
Porte-parole du Mouvement Pour la Remigration (Laurent Ozon*).

 

Elie Hatem
Front national et Action française. Avocat de Yahia Gouasmi dans son procès contre la couverture dee Luz (Charlie Hebso) « Tout est pardonné ». A participé à la manifestation « pour la paix au Yémen » du 23 mai 2015 à Bruxelles en compagnie d'Omran Alkhatib*, Jean Bricmont*, Bahar Kimyongür*.

 

Pierre Hillard
Décrit comme complotiste et souverainiste. Contributeur pour Réseau Voltaire et Balkans-Infos. Il est depuis octobre 2012 éditorialiste sur le site internet Boulevard Voltaire, lancé par Robert Ménard*.

 

Christian Hivert
Blogueur. Tout en se disant « communiste libertaire » anime le site « anti-antifa » mouvementautonome.com

 

Roland Hélie
Synthèse nationale. A participé aux « Rencontres Charles Martel » organisées par Riposte laïque
le 7 juin 2015 à Poitiers.

 Photo C. Lefebvre. Voix du Nord. MAX PPP 2011

Photo C. Lefebvre. Voix du Nord. MAX PPP 2011

Claude Hermant
Claude Hermant a quitté les parachutistes en 1982 au grade de sergent, a été volontaire auprès des légions croates pendant la guerre de l’ex-Yougoslavie, puis barbouze au Congo à la fin des années 90. Entre 1994 et 1999, il a été membre du Département protection et sécurité (DPS) du Front national, avec lequel il est aujourd’hui brouillé. Il est soupçonné d’être impliqué dans le réseau qui a fourni des armes à Amedy Coulibaly, auteur de l’attaque contre l’Hyper Cacher le 9 janvier 2015. Vrai trafiquant ou juste un infiltré abandonné par sa hiérarchie ? aux journalistes de la Voix du Nord, il déclare pendant son procès : « Je ne serai pas le prochain Marc Fievet », du nom de cet ancien douanier français infiltré chez les narcotrafiquants, lâché par sa hiérarchie après avoir été arrêté au Canada et incarcéré onze ans.  En octobre 2011, il était l’un des organisateurs d’une manif identitaire à Lille, avec Serge Ayoub*. La friterie où Claude Hermant travaille, la Frite Rit, rue de Solférino à Lille, dont le fonds appartient à sa compagne, était le QG de militants de l’ultradroite lilloise. Le week-end, Hermant animait des séances de paintball à Ennetières-en-Weppes, dans la campagne lilloise. Nous reprenons les informations d'un article de Libération.

FACHOSPHERE / Liste des anti-système et autres rouges-bruns

Yannick Hervé
« Souverainiste de gauche ». Membre de l’UPR exclu par le bureau national le 28 mai 2015 (86,7% des voix), pour des propos à caractère antisémites susceptibles de tomber sous le coup de la loi. Il est fait état d' « un message prenant parti implicitement en faveur des déclarations, qui venaient de faire scandale, de Robert Ménard - maire de Béziers, proche du FN -, vous déclarant explicitement en faveur des « statistiques ethnico-religieuses », et qualifiant de « dogmatiquement inculte » toute personne qui s’opposerait à « faire entrer les gens dans une des cases catholique-protestant-juif-rien ». » Soutien d'Érick Mary, lui aussi exclu de l'UPR (pour avoir fait une quenelle en compagnie du rappeur Tepa, Animateur du site MétaTV) et décédé depuis. Voici la lettre notifiant son exclusion.
 

Roland Hureaux
Souverainiste.

 

Dominique Jamet
Journaliste et écrivain. Fut chargé à partir de 1988 par François Mitterrand de coordonner le projet de la Bibliothèque nationale de France. Créateur du site d'information Boulevard Voltaire avec Robert ménard*. Vice-président à partir de 2013 du parti politique Debout la République présidé par Nicolas Dupont-Aignan*.

 

Thomas Joly
secrétaire général du Parti de la France de Carl Lang*. Participe aux manifestations anti-migrants de Calais de 2015.

 

Claude Karnoouh
Négationniste et défenseur de Robert Faurisson*.

 

Bahar Kimyongür
Proche collaborateur de Michel Collon. A participé au meeting de soutien à Bachar Al-Assad du 31 Mars 2012. A participé à la manifestation « pour la paix au Yémen » du 23 mai 2015 à Bruxelles en compagnie d'Omran Alkhatib*, Elie Hatem*, Jean Bricmont*.

Membres du Parti de la France

Membres du Parti de la France

Carl Lang
Ancien membre du bureau politique du Front National : il en fut secrétaire général jusqu'en 2005 et fut exclu en 2008 pour s'être présenté sur une liste contre Marine Le Pen. Président du Parti de la France. A participé aux « Rencontres Charles Martel » organisées par Riposte laïque
le 7 juin 2015 à Poitiers.

 

John Laughland
Souverainiste.

 

Philippe Laurier
Souverainiste.

 

Jean-Yves Le Gallou
Président de la fondation Polémia et responsable du Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie. Est intervenu lors des assises “Nationalité, Citoyenneté, Identité – La France en danger" en mars 2012.

 

Périco Légasse
Coauteur de Nos amours de la France – République-identités-régions. En février 2012, sur les traces de Michel Onfray* et en bonne intelligence avec le philosophe, il fonde, avec le soutien de la municipalité de Granville, l'Université Populaire du Goût de Granville et du Cotentin. Il a déclaré avoir voter Nicolas Dupont-Aignan* en 2012. Assiste à l'enterrement de Philippe Cohen* le 25 octobre 2013 avec sa femme Natacha Polony (anciennement proche de Jean-Pierre Chevènement*).

 

Pierre Lévy
Souverainiste. Membre du comité de rédaction du mensuel souverainiste Bastille République Nations (futur Ruptures animé par Bruno Drweski*.

 

René Marchand
Auteur de « Reconquista ou mort de l’Europe ».

 

David Mascré
Politicien d'extrême droite proche des milieu catholique traditionalistes. Docteur en mathématiques et Docteur en philosophie et en histoire des sciences et titulaire d’un troisième cycle en analyse des menaces criminelles contemporaines. Fonctionnaire de cadre B au Ministère des Affaires étrangères. Chargé de cours (vacataire) en mathématiques à l’université Paris-Descartes, professeur en géopolitique à l’École des hautes études internationales et politiques, et intervenant à HEC. Chroniqueur sur les radios confessionnelles Radio Lumière 101 et Radio Notre-Dame. Animateur d'un Libre Journal sur Radio Courtoisie.  Secrétaire général de l'Association des Amis de l'abbé Jean Carmignac en 2006 et 2007. Membre de Fondapol "Fondation pour l'innovation politique, un Think Tank libéral, progressiste et européen" lié à l'Union pour un mouvement populaire (UMP) de 2006 à 2010. Dirigeant au sein de SOS Éducation à partir de septembre 2008. A ce titre, dirige les revues Les Cahiers de l'éducation et La Nouvelle revue de l'éducation (où publie Robert Redeker, partisan de Michel Onfray*). Membre du Bureau politique du Front national de janvier 2011 à juillet 2012 (exclu par Marine Le Pen).

Le 21 mars 2009, il intervient au colloque Pie XII, un intellectuel dans le siècle, organisé par le Cercle Thomas More (0). Le Cercle Thomas More se présente comme un « Cercle informel fondé par des fidèles de l’Eglise Catholique ». En 2009, David Mascré participe au "cycle de conférence numérique" des Jeunes pour la France. En 2009, préface le livre de Jean du Chazaud, L'origine glandulaire des troubles mentaux. Le fonctionnement des facultés mentales par l'Endocrino-Psychologie. En juillet 2012, il est surpris avec un dictaphone entre ses jambes à une réunion du Bureau politique du Front national par Nathalie Pigeot (FNJ).

Dominique Albertini et David Doucet : « Après avoir fait main basse sur le parti, Marine Le Pen se rend compte qu’elle manque de cadres sur lesquels s’appuyer pour mener sa campagne présidentielle. Problème : ses rares prises de guerre virent au fiasco. « Lorsque j’ai été élue présidente, j’avais le choix entre renouveler entièrement le bureau politique ou me limiter à l’entrée de nouvelles personnalités. C’est le choix que j’ai fait, mais Laurent Ozon et David Mascré furent deux erreurs de casting dont j’assume la responsabilité », regrette-t-elle aujourd’hui. [...] Quoi qu’il en soit, sa sortie de scène illustre l’éternelle difficulté du parti à recruter et conserver des cadres structurés et compétents. » 

Source : Dominique Albertini et David Doucet, Histoire du Front national, Editions Tallandier, septembre 2013.

 

Robert Ménard
« Populiste localiste assumé. » (Nicolas Lebourg). Connu pour avoir suscité un tôlé en dénombrant la confession des enfants de sa ville à partir de leur prénom. Proche des milieux anarchistes puis trotskistes, milite à la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) de 1973 à 1979 puis au parti socialiste de 1979 à novembre 1981. A cet occasion, sera membre du CERES de Jean-Pierre Chevènement*, connu pour être l'aile gauche du PS. fondateur et secrétaire général de l'association Reporters sans frontières (RSF) de à 2008 ; il en a été le secrétaire général jusqu'en 2008 aidé en cela par Gérard Saumade (qui, afilié au Mouvement des Citoyens de Jean-Pierre Chevènement* sans y appartenir, est en opposition farouche au maire socialiste de Montpellier Georges Frêche et se retire de la vie politique en 2006). Est élu maire de la ville de Bézier avec le soutien du Front national de Marine Le Pen, de Debout la République de Nicolas Dupont-Aignan*, du Mouvement pour la France de Philippe de Villiers  et du Rassemblement pour la France (RPF) de Christian Vanneste et de Brice Blazy.

En 2010, a signé aux côtés de plusieurs révisionnistes une pétition qui appelait à la libération du negationniste Vincent Renouard. Le 21 avril 2011, paraît le livre coécrit avec sa quatrième  épouse, Emmanuelle Duverger, Vive Le Pen ! Ils avaient déjà écrit La Censure des bien-pensants en 2003. En octobre 2011, prend part aux « 4es de la ré-information » de la Fondation Polemia de Jean-Yves Le Gallou*. En septembre 2012, intervient aux côtés d'Alain Benajam* (Réseau Voltaire) et d'Étienne Chouard* à la journée porte-ouverte de l'université de l’Union populaire républicaine (UPR). En octobre 2012, crée le site d'information Boulevard Voltaire avec le futur vice-président du parti politique Debout la République, Dominique Jamet*. En février 2013, se rend à La Traboule, le local de la branche lyonnaise du Bloc identitaire, et prend la présidence du comité de soutien des identitaires qui ont occupé la mosquée de Poitiers. En 2014, participe à la création de TV Libertés, une chaîne issue de la mouvance d'extrême droite. En septembre 2015, fait supprimer les messages d'opposition à sa politique et limite la possibilité de laisser des commentaires sur la page Facebook officielle de la ville de Béziers.

A déclaré  « Je n'ai pas la carte [du Front national] et je ne la prendrai jamais, pas plus que celle d'un autre parti. Cela dit, je suis d'accord avec 80 % de leurs idées, notamment celles sur l'immigration. » Ou encore « Défendre la liberté d’expression, aujourd’hui, revient fatalement à défendre celle de la droite extrême et de tous ceux qui y sont assimilés. Pour les autres, pas de problème » en contradoction avec « Je ne voterai pas Front national mais je pense que ce parti, qui doit être considéré comme républicain aussi longtemps qu'il ne sera pas interdit, doit bénéficier du droit à la liberté d'expression. Je dirais la même chose du Front de gauche ou de la Ligue communiste révolutionnaire. Défendre la liberté d'expression n'est pas défendre l'extrême droite. »

Rony Brauman (confondateur de RSF) dit qu'il a « vu l'autre Ménard, le petit tyran domestique, sortir de sa chrysalide. Il a un ego exagérément enflé, qui le pousse à être excessif. » Alla Lazaréva, (correspondante de RSF) estime que « Monsieur Ménard aspire trop à substituer sa propre personne à la cause entière de la liberté de la presse. » Pour Nicolas Lebourg (historien) : La campagne des municipales de 2014  « nettement plus proche des conceptions d’un Jacques Bompard, maire d’Orange depuis une vingtaine d’années, que de celles volontairement clivantes d’un Bruno Mégret à Vitrolles. L’angle est populiste, sans ostentation excessive. L’accent est plus mis sur la nécessité de redonner une cohérence à un territoire que sur des positionnements idéologiques » Toujours d'après Nicolas Lebourg, Béziers est « une des villes les plus inégalitaires de France — or les travaux du politiste Joël Gombin ont justement montré que le vote FN est depuis 2009 facteur du coefficient de Gini, le calcul de l’inégalité de la répartition des richesses sur un territoire » Jean-Luc Mélenchon fait grief à Ménard de s'attaquer systématiquement aux cibles des néoconservateurs américains.

Sources.

 

Thierry Meyssan
Ancien radical de Gauche, se réclamant en cela de Jean Moulin. Membre fondateur du réseau Voltaire. Le Réseau Voltaire fait partie à ses débuts de la gauche républicaine, parfois considéré comme appartenant à la gauche libertaire avant mars 2002. Thierry Meyssan était secrétaire national du Parti Radical de Gauche. Créée par Thierry Meyssan en 1994, cette association était financée en grande partie par Michel Sitbon qui avait fait fortune dans l’édition en grande partie pornographique. Michel Sitbon, dont le père était un proche de l’État d’Israël, décida de couper tout financement à la suite du scandale que produisit la Pparution du livre de Thierry Meyssan « L'effroyable imposture », qui dénonce le complot relatif aux attentats du 11 septembre 2001. A participé à Axis for Peace en 2005, moment fondateur du confusionnisme avec Dieudonné*, Michel Collon* et Bruno Drweski*. Voir Alain Benajam* (Réseau Voltaire France).

 

Bohort Mignolet
Présent contre la destruction de l'Eglise Sainte-Rita.

 

Ahmed Moualek
Dit le « Siroteur de thé ». Président de l’association et du site internet « La banlieue s’exprime ». Membre de « la dissidence ». Candidat sur la liste du « Parti Anti Sioniste » en 2009. Ancien dieudonniste et soralien, il est allé avec eux au Liban dans le voyage organisé par Frédéric Châtillon*. A pris ses distances avec Dieudonné* et Soral* qu'il qualifie d'antisémites dans ses vidéos.

 

Alexandre Moumbaris
Ancien militant anti-Apartheid, il fut emprisonné 18 mois en Sudafrique avant de s'évader avec Tim Jenkin et Stephen Lee de la prison centrale de Prétoria en 1979. Directeur des Editions Démocrite à Juvigny Sous Andaine. Alexandre Moumbaris, militant « internationaliste » d’origine grecque est convoqué le mardi 24 mai 2011 au tribunal de Flers dans l’Orne sous l’inculpation d’ « appel public à la discrimination ». Il est reproché à Alexandre Moumbaris d’avoir publié dans la revue BIP qu’il anime, un appel au boycott des produits israéliens, appel dont la source est un texte repris sur Internet. Soutenu à l'époque par le Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF) et l'Association France-Palestine Solidarité (AFPS). Le PRCF est proche du Comité Valmy (Claude Beaulieu*) qui s'allient pour la création d’un  axe – national-stalinien du même type que celui  du  parti national bolchevique de Limonov* en Russie. Soutien du « bataillon grec » pro-Poutine en Ukraine en 2014-2015.

 

Jean-Claude Nataf
Alias Michaël Carlisle. Dirigeant de la Ligue de défense juive (LDJ). Ancien cadre du Betar. En 2010, Marc Georges* raconte cette anecdote dans un entretien donné au journal Rivarol : « En 2006 Alain Soral*, inquiet pour sa sécurité, avait sollicité Marine Le Pen dont il connaissait les accointances judéomanes [sic], pour qu’elle intervînt en sa faveur car il craignait d’être menacé par des bandes sionistes du type du Bétar ou de la LDJ. Et Marine Le Pen a appelé devant lui dans son bureau Michaël Carlisle, le chef de la Ligue de défense juive, pour lui demander si Soral était effectivement menacé. Ce à quoi Carlisle a répondu que non. Et pour cause, quand on sait qu’en contrepartie de ce service, Alain Soral, ce qui en étonnera plus d’un — c’est lui qui me l’a raconté — qui avait sympathisé avec Gilles-William Goldnadel, agent israélien notoire, ultra-sioniste, a présenté ce dernier à Marine Le Pen dans le cadre d’une rencontre tripartite. Edifiant ! ». Source : Réflexe.

 

Christophe Oberlin
Chirurgien notamment à Gaza. Militant pro-palestinien. A déclaré sur Arrêt sur Info .ch : « Quand on dit qu’on n’aime pas les juifs, il est évident que cela désigne ceux qui soutiennent un état raciste dans ses lois et ses actes. Ce qui veut dire qu’on n’aime pas les juifs racistes, rien d’autre. C’est le message de Dieudonné. Et voilà qu’on voudrait faire tomber cela sous le coup de la loi. C’est déloyal et stupide. » Ou encore : « Ceux qui condamnent Dieudonné n’ont pas assisté à ses spectacles, et n’ont pas réalisé qui est son public : un public de jeunes, extraordinairement diversifié, qui représente une France fraternelle, fondamentalement antiraciste, la France de demain. » Et enfin :
« Quand quelqu’un se fait photographier devant Auschwitz en faisant une quenelle, ça ne porte pas atteinte à ma dignité ni à celle de ceux qui sont morts en déportation. Par contre c’est un geste fort à l’encontre de tous ceux qui tentent de masquer les crimes d’Israël derrière les crimes nazis. C’est à eux que ce discours s’adresse. » A participé au meeting de soutien à Bachar Al-Assad du 31 Mars 2012.

 

Michel Onfray
« Il faudrait déjà s’entendre sur cette idée de migrants, d’émigrants, d’immigrés. Vous avez vu qu’on n’utilise plus le mot « immigrés », on ne parle plus d’immigration, on parle de migration, et puis maintenant on parle de réfugiés. De toute façon, en France, c’est interdit de penser cette question-là… Il faudrait déjà commencer par penser cette question des immigrations. Quand on dit : « oui, mais, regardez, on a accueilli les Polonais, les Espagnols, les Portugais »… Oui, mais c’était dans un même espace qu’était l’espace judéo-chrétien ! » à LCI le 8 septembre 2015
« Le 15 novembre 2013, sur un plateau de télévision, le philosophe Michel Onfray expliquait, devant des interlocuteurs éberlués, qu’il voyait, d’ici cinquante années, la France et l’Europe sous domination musulmane, à cause de l’immigration et de la démographie. » nous dit Pierre Cassen*. Vitupère « les vieilles scies militantes d’hier et d’avant-hier : cosmopolitisme des citoyens du monde, fraternité universelle, abolition des classes et des races, disparition du travail et du salariat, suppression du capitalisme, pulvérisation de toutes les aliénations, égalitarisme radical » Déclare « Si la gauche était moins conne, elle aurait le discours de Marine Le Pen sur la laïcité »
Michel Onfray rejoint sept caractériques parmi les neuf du discours de l'extrême droite telles que les énonce l'historien Michel Winock

  •     la haine du présent, considéré comme une période de décadence (ce qui explique qu'il ne fasse pas d'enfant);
  •     la nostalgie d'un âge d’or ;
  •     l'éloge de l'immobilité, conséquence du refus du changement (la ruralité et l'axe cosmique) ;
  •     la nostalgie du sacré, qu'il soit religieux ou moral (la morale gaulliste et géorgique de son père);
  •     la peur du métissage génétique et de l’effondrement démographique (sa peur de l'invasion musulmane cité plus haut);
  •     la censure des mœurs, notamment la liberté sexuelle et l'homosexualité (voir sa préface au livre de Robert Misrahi);
  •     l'anti-intellectualisme, les intellectuels n’ayant aucun contact avec le monde réel (attaque récurrente chez lui).

Les deux caractéristiques auxquelles il ne répond pas :

  •     l'anti-individualisme, conséquence des libertés individuelles et du suffrage universel (il pense au contraire que le surhomme est un individu, ce qui est un contre-sens sur Nietzsche);
  •     l'apologie des sociétés élitaires, l'absence d’élites étant considérée comme une décadence (il se dit au contraire populiste au sens fiers du terme).

 

Laurent Ozon

Localiste xénophobe et anti-mondialiste. Fondateur et dirigeant d’un groupe de PME. Ancien pompier militaire, il fut directeur de la CFI du Centre d'instruction des recrues de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) à Villeneuve-Saint-Georges. Proche au tout début d'Antoine Waechter qui se voulait ni de droite ni de gauche, il crée l’association Nouvelle Écologie en avril 1994 quand Les Verts virent à Gauche, avec sa femme Ingrid comme trésorière. Ils organisent alors un colloque sur « l’écologie contre le progrès ». Directeur de la revue écologiste Le Recours aux forêts entre 1994 et 2000, il est l'un des théoriciens en France d'une écologie dite « profonde », en rupture avec les environnementalistes et le mouvement contre-culturel français dominant chez Les Verts. De mars 2009 à février 2010, il intervient dans plusieurs réunions constitutives d’Europe Écologie. Membre du Bureau politique du Front national de janvier 2011 jusqu'au 15 août 2011. Il est exclu du FN par Marine Le Pen pour avoir twitté sur « l’islamisation de l’Europe » après les attentars de Anders Breivik. Sur son blog il maintenait ses positions : « Je suis persuadé que l'anarchie migratoire que nous supportons (...) est un facteur de déstabilisation massive ; que cette déstabilisation provoque des tensions intercommunautaires et une augmentation rapide des violences sociales dans tous les pays qui la subissent. » Théoricien de la remigration, il dénonce l’immigration comme un « parasitisme social ». Par stratégie politique, il prône un éloignement relatif avec le Front national pour ne pas enrayé la progression électorale de celui-ci tout en maturant davantage son idéologie pour un retour en au sein du FN. Il est en effet plus proche de Jean-Marie Le Pen, qui le soutient, que de sa fille Marine. Il participe en juin 2015 à l'agression de migrants sans-papiers à Calais avec son Mouvement pour la Remigration. Il participe, entouré de membre du groupuscule néo-nazi belge Nation (dirigé par Van Laethem*), le 26 mai 2015 à l'agression de migrants sans-papiers à Bruxelles. Son projet politique et ethno-culturel va même au-delà de celui du Bloc Identitaire et repose sur le triptyque sur « langue, sol et sang ». Sa femme Ingrid Poirey est, depuis 2014, conseillère municipale aux questions écologiques maire UDI de Vendôme, Pascal Brindeau.

 

Pierre Panet
Négationniste. Postier retraité, Syndicaliste, ancien membre du PCF et du PSU, membre fondateur du collectif « Les Ogres ». Proche de Dieudonné*. Candidat sur la liste du « Parti Anti Sioniste » en 2009.

 

Alain Paucard
Ecrivain souverainiste.
A animé un Libre Journal sur Radio Courtoisie de 1998 à juin 2007. Collaborateur régulier de Causeur.

 

Béatrice Pignède
Négationniste. Morte en 2015 des suite d'une longue maladie (peut-être le cancer). Documentariste pour France 3 et Arte. Collaboratrice de l'émission Arrêt sur images. Se rapproche de Dieudonné et Soral au travers de son associé de la société Clap 36, Francesco Condemi. Réalisatrice en 2009 du film Sans forme de politesse : regard sur la mouvance Dieudonné. Réalisatrice en 2013 du film Main basse sur la mémoire, réquisitoire à charge contre la loi Gayssot, dans lequel est notamment interviewé Robert Faurisson*. Réalisatrice en 2013 du film L'Oligarchie et le sionisme, distribué par une société iranienne déjà co-productrice de L'Antisémite.

 

Maria Poumier
Négationiste. Universitaire (ER) à l’Université de La Havane et anciennement à Paris VIII. Candidate sur la liste du « Parti Anti Sioniste » en 2009. Secrétaire de rédaction de la revue A Contre Nuit fondée par Garaudy lui-même, elle est avec Ginette Skandrani* (elle aussi sur la liste antisioniste) et Monder Sfar (collaborateur de la Revue d’Histoire Révisionniste) à la tête de l’association Entre la Plume et l’Enclume. A coorganisé avec Ginette Skandrani* le meeting de soutien à Mouammar Kadhafi du 3 septembre 2011 à Paris.

 

Kévin Rèche
Leader du groupe Sauvons Calais.  Participe aux manifestations anti-migrants de Calais de 2015.

 

Jean Robin
Souverainiste. Sioniste.

 

Fabrice Robert
président du Bloc identitaire. Musicien adepte du mégaphone. Journaliste, il a crée
l’agence d’information Novopress et le magazine identitaire ID magazine.

Le Bloc identitaire a initié depuis 2003 des soupes identitaires en France et en Belgique dont le principe est de contenir du porc, ce qui a pour conséquence d'exclure les juifs et les musulmans pratiquants, qui la refusent. Ces soupes discriminatoires sont interdites à partir du jusqu'à la décision du 16 juin 2009 de la Cour européenne des droits de l'homme.

 

Julien Rochedy
Membre du Front National à partir de 2006. Président et directeur national du
Front National de la Jeunesse (FNJ) d'août 2012 à octobre 2014, remplacé à la tête du mouvement par Gaëtan Dussausaye*. Il figure en treizième position sur la liste d'Aymeric Chauprade* à l'occasion des élections européennes de 2014 en Île-de-France. En , il déclare au Rouge et le Noir que cette prise de distance est également liée à l'arrivée au Front national de « petits mecs », qui ne « sont pas des hommes selon [son] cœur », mais des « petits avortons », et « à qui vous auriez envie de mettre quelques claques » ; il leur reproche encore d'« attaquer le Menhir ». Il souhaite aussi prendre ses distances avec la politique afin de se consacrer à une expérience dans le privé.

Il se définit comme bonapartiste. À 20 ans, il écrit un essai philosophique, « Le Marteau », qui développe « un point de vue nietzschéen » et passe « les valeurs modernes au crible ». Il a eu l’occasion de l’offrir à Éric Zemmour*. Le sujet de son mémoire de master 1 en relations internationales à Lyon III est Nietzsche et l’Europe. Il semble qu'il n'est pas compris la critique du nationalisme chez Nietzsche ou disons-le tardivement.

 

Richard Roudier
Réseau Identités. Président de la Ligue du Midi (à Alès). A participé aux « Rencontres Charles Martel » organisées par Riposte laïque le 7 juin 2015 à Poitiers. En relation avec Jean-Claude Nataf* (ex-Betar, LDJ) depuis au moins 2005 selon Jean-Yves Camus. https://tempspresents.files.wordpress.com/2009/09/jean-yves-camus-strategies-contre-lextreme-droite-france.pdf

 

Jacques Sapir
Economiste protectionniste et souverainiste. En 2014, il a pris part au congrès de Debout la République et d’après le journal Le Parisien, Dupont-Aignan* verrait bien l’économiste devenir son ministre des finances s’il accédait au pouvoir et d'ajouter « à quel point Jacques Sapir, depuis des années, écrit sur cette question de l’euro et l’apport qu’il a pour nous est essentiel. » Jacques Sapir a déclaré (c’est lui qui souligne) sur son blog le 21 août 2015 (source : russeurope.hypotheses.org/4225) : « La présence de Jean-Pierre Chevènement* aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan lors de l’Université d’été de Debout la France est l’un des premiers signes dans cette direction. Mais, ce geste – qui honore ces deux hommes politiques – reste insuffisant. A terme, la question des relations avec le Front National, ou avec le parti issu de ce dernier, sera posée. Il faut comprendre que très clairement, l’heure n’est plus au sectarisme et aux interdictions de séjours prononcées par les uns comme par les autres. La question de la virginité politique, question qui semble tellement obséder les gens de gauche, s’apparente à celle de la virginité biologique en cela qu’elle ne se pose qu’une seule fois. Même si, et c’est tout à fait normal, chaque mouvement, chaque parti, entend garder ses spécificités, il faudra un minimum de coordination pour que l’on puisse certes marcher séparément mais frapper ensemble. C’est la condition sine qua non de futurs succès. »

 

Charles-Alban Schepens
Restaurateur, Président de l’association « Fraternité franco-serbe ». Candidat sur la liste du « Parti Anti Sioniste » en 2009.

 

Ginette Skandrani ou Ginette Hess Scandrani
Négationniste. Fille
d’une mère anarchiste et d’un père communiste qui rejoint la Résistance en devenant membre des Francs-tireurs et partisans (FTP) durant la Seconde Guerre Mondiale. « ¨Porteuse de valises » pour le Front de Libération Nationale (FLN algérien). Au Parti communiste, il avait participé et organisé de nombreux rassemblements au sujet d’Hiroshima et Nagazaki. Co-fondatrice des Verts. Présidente de l’association Entre la plume et l’enclume. Responsable du site kadhafiste La Voix de la Libye. Candidate sur la liste du « Parti Anti Sioniste » en 2009. A coorganisé avec Maria Poumier* le meeting de soutien à Mouammar Kadhafi du 3 septembre 2011 à Paris. A participé au meeting de soutien à Bachar Al-Assad du 31 Mars 2012.

 

Alain Soral de Bonnet
Ecrivain franco-suisse, sociologue. Boxeur . Antisioniste déclaré, négationniste, antisémite notoire par son insistance sur le tribalisme des 10 commandents et son suprématisme blanc (admirateur des slaves). Il est comme Céline marqué par une perversion viscérale. Président de l’association « Egalité et Réconciliation ». Candidat sur la liste du « Parti Anti Sioniste » en 2009. Voir Jean-Claude Nataf*, Marc Georges*.

 

Jacques Soulis
Préside le Cercle des Chats bottés. Membre de Riposte laïque. A participé aux « Rencontres Charles Martel » hebdomadairement organisées par Riposte laïque en 2015.

 

Nicolas Stoquer
Fondateur de Rassemblement pour la France (RPF). Chroniqueur à Radio courtoisie.
« En tant que gaulliste, je souhaite limiter l’influence des partis politiques dans notre démocratie. »

 

Annie Sugier
Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes, contributrice avec Pierre Cassen* du livre « Les dessous du voile ». Annie Sugier est intervienu sur le thème à la Dionyversité de Saint-Denis sur : "le voile, simple bout de chiffon, ou uniforme d’une offensive politico-religieuse ?". Rappelons qu'en France les femmes portait le voile au début du siècle et que cela est tombé en désuétude, sans tout ce ressentiment.

 

Pierre-André Taguieff
Néoconservateur. Taguieff était un théoricien zélé du Cercle de l’Oratoire, groupe de réflexion pro-atlantiste omniprésent dans les médias français, grâce à l’image d’intellectuels de gauche de certains de leurs membres. Pendant de longues années et jusqu’à récemment, M. Taguieff était administrateur du site d’extrême droite Dreuz.info (dont les auteurs affichent une islamophobie décomplexée), et bien entendu le MEMRI représente aussi une source de premier choix pour Dreuz. Dans ONPC de septembre 2015, Houellebecq associe Taguieff à lui-même, Finkielkraut*, Onfray* comme soumis au diktat d'une pensée dominante teinté centre gauche qui les empêcherait d'exprimer leur idées.

 

Christine Tasin
Résistance républicaine. A participé aux « Rencontres Charles Martel » organisées par Riposte laïque le 7 juin 2015.

 

Michel Taubmann
Néoconservateur membre fondateur du Cercle de l'oratoire.

 

Julien Teil
Militant d’extrême droite suisse. Ancien animateur de Mécanopolis. A participé au meeting de soutien à Bachar Al-Assad du 31 Mars 2012.

 

Bernard Teper
Président de l’Union des Familles laïques (Ufal). Il définit le laïcisme, mot qui désigne habituellement l’ensemble des combats pour la laïcisation des institutions publiques dont l’enseignement, comme « l’utilisation du mot « laïc » mais cette fois-ci contre une seule religion – l’islam – et cette idéologie est plutôt à droite et à l’extrême droite ».

 

Hervé Van Laethem
Fondateur du mouvement Nation. Ce groupuscule néo-nazi belge est membre de l’Alliance pour la Paix et la Liberté fondée le 4 février 2015 qui regroupe Aube Dorée, le NPD allemand, les Italiens Forza Nuova ou encore le parti fasciste Svenskarnas « parti des Suédois » (responsable de l’agression de Showan, militant antiraciste et anti-homophobie en mars 2014). le 26 mai 2015, Nation participe avec Laurent Ozon* à l'agression de migrants sans-papiers à Bruxelles. Soutien activement les mobilisations de Sauvons Calais (Kévin Rèche*).

 

Jean-Michel Vernochet
Journaliste d’extrême droite. Petit fils d'un des membres fondateurs du Parti communiste français. Sous le pseudonyme de Denys Rousselot, Animateur de l'émission hebdomadaire « Le Libre journal de Denys Rousselot » sur Radio Courtoisie entre 1988 et 1993. Auteur  de L’Islam révolutionnaire qui entérine le « choc des civilisations », publié en juin 2003. Auteur décliniste de Europe, chronique d'une mort annoncée, en 2009.

 

Pierre Vial
Président fondateur en 1994-1995 de Terre et Peuple. A participé aux « Rencontres Charles Martel » organisées par Riposte laïque le 7 juin 2015 à Poitiers. Terre et Peuple est une association d'extrême droite issue du GRECE (d'Alain de Benoist*) ralliée à la mouvance identitaire prône des réflexions métapolitiques sur le paganisme, sur l'« identité enracinée » celtique et sur la Révolution Conservatrice « völkisch ». Fait partie de l'Union de la droite nationale. Parmi les personnalités membres ou proches de Terre et Peuple , on peut citer : Jean-Claude Valla, Jean Haudry, Jean Mabire (décédé), Hervé Ryssen (bien que des divergences existent), Guillaume Faye (il y est cependant indésirable depuis la fin des années 2000), Gabriele Adinolfi (fasciste italien emprisonné pour des attentats), Maurice Rollet décédé en 2014, Pierre Krebs, Robert Dun, Robert Steuckers, Kate Nauwelaers ou encore les animateurs de la revue Réfléchir et Agir.

 

Mireille Walle
Mère de famille. Vice-Présidente du cercle « République sociale » Candidate sur la liste du « Parti Anti Sioniste » en 2009.

 

Anne Zelensky
Membre de Riposte laïque, elle est rédactrice entre 2007 et 2014 du site du même nom sur lequel elle dénonce une « islamisation de la France » qui serait dangereuse pour les droits des femmes. Proche de Simone de Beauvoir, elle est une des femmes à l'origine en 1971 du Manifeste des 343. Elle a déclaré sur Radio Libertaire, le 27 avril 2009 : « C’est vraiment quelque chose de physique le voile, on ne peut pas le comparer avec les autres religions », «  J’ai mal au ventre, le cœur qui bat ».

Eric Zemmour à l'enterrement de Philippe Cohen* le 25 octobre 2013.

Eric Zemmour à l'enterrement de Philippe Cohen* le 25 octobre 2013.

Eric Zemmour
Auteur du Suicide français. Assiste à l'enterrement de Philippe Cohen* le 25 octobre 2013.

caro 15/09/2016 22:14

Des listes, rappelant certes les heures les plus sombres..., en tout cas qui en disent long sur votre ouverture d'esprit et votre tolérance. Vous n'êtes même pas en mesure de démontrer en quoi ces gens sont des "sophistes", c'est à dire dans quelle mesure ils produisent des mensonges. Ce que vous appelez la "philosophie" est tombée bien bas.
Changez le titre en "forum antifa 3e sous sol" ce sera plus cohérent.

Floréal 14/09/2016 23:09

Bonjour
Dans votre liste dite de la "fachosphère" (assez fantaisiste, je vous le dis au passage, dans la mesure où à côté d'authentiques fachos et assimilés on trouve des personnes dont les positions sont parfois critiquables mais qui n'ont rien à voir, ni de près ni de loin, avec ces derniers), au nom de Stéphane Courtois figure un lien vers l'article que j'avais rédigé, à l'époque de sa parution, sur "Le Livre noir du communisme". Je ne voudrais pas "pinailler", mais lorsque vous écrivez à propos de cet ouvrage : "En lire LA critique ici", cela laisse entendre que ladite critique, la mienne, émane de quelqu'un qui collabore à votre blog, ce qui n'est pas le cas. Il a paru à l'époque nombre d'articles consacrés à ce livre. Le mien en est un parmi de nombreux autres. Il serait plus conforme à la réalité de dire qu'il s'agit d'UNE critique avec laquelle, éventuellement, vous êtes globalement d'accord.
Cordialement,
Floréal

Uria Heep 23/05/2016 14:13

tout le monde il est méchant tout le monde il est facho... on imagine le taré hystérique et parano derrière son clavier...

Anthony Le Cazals 06/06/2016 17:34

Ce qui est plus critiquable, cher ami, d'un point de vue, c'est en fait de parler de sphère, et quelque part vous me le faîtes remarquer indirectement. Je vous laisse à votre vision arriéré et refermée sur la France (autrement dit vous semblez projeter). Je n'ai rien contre les fachos, mais il ont une obsession pour le pouvoir à défaut d'avoir des capacités. J'indique juste la liste à Cohen !

Hivert 30/01/2016 18:19

ben mon colon, Paris 8 Philosophie dites vous, ça oscille entre Maccarthy et la Stasi vos méthodes… Christian Hivert Anti antifa mais qui donc a trouvé cela… :)

Anthony Le Cazals 27/01/2016 23:10

La naïveté m'amuse... C'est déjà faire grand cas de peu de choses...

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog