CAPACITES ET RESIGNATION 5 / Le motif du milieu de la vie ou le saisissement par la mort

C'est là le motif du saisissement de la mort chez Maurice Blanchot, celui du milieu de la vie chez Rolland Barthes, celui de l'amoindrissement et de la résignation en vue d'une seule tâche. C'est une marque du peu de confiance (non pas en soi mais en la Terre) ce qui est très différent à l'heure de la slash génération, de l'activité protéiforme de création propre à toute renaissance. Cette résignation, cette tonalité décadente vis-à-vis de l'existence nous la situons sous l'influence directe de Schopenhauer dont le pessimisme qui se voulait un contre-pied à l'optimisme logique de Hegel, s'il n'a pas gagné l'institution philosohique a gagné toute la littérature. Cela est allé très loin jusqu'à Maupassant, Proust, Céline, Kafka, Constant mais aussi les nihiliste russes Dostoiesky et Tolstoï et encore Wittgenstein (via le dernier) et Freud (comme nous l'avons montrer dans notre thèse).  Le voici donc en littérature. Anthony Le Cazals

 

 

 

 

"La vraie vie, la vie enfin découverte et éclaircie, la seule vie par conséquent pleinement vécue, c'est la littérature." -Marcel Proust 
 
 
 

"Je ne suis rien d'autre que littérature, je ne peux et ne veux pas être autre chose." -Franz Kafka
 
 


"J'ai dit à la vie pratique un irrévocable adieu." -Gustave Flaubert
CAPACITES ET RESIGNATION 5 / Le motif du milieu de la vie ou le saisissement par la mort
Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog