INFO PARIS 8 / Lettre impersonnelle d'anonymat

Il y a du remous sur la liste d'information interne au département, nous passerons sur les propos professoraux qui manquent de diplomatie, nous aurons l'occasion de revenir sur les fractures qui comme à Paris 1 entre philosophie générale et logique/ traversent les département de philo. Ces fractures ont toujours existé et ont souvent profité à l'ingénieur-politique comme l'appelerait Platon ou le fédérateur comme l'appelerait De Gaulle (celui dont ont dit qu'il divise pour régner alors qu'il se surajoute, effet de superstructure).

Bonjour, cette liste [info.philo / info_philo@univ-paris8.fr[ est très importante pour sa dimension informationnelle, et avec les coups de gueule parfois associés, ou le cas échéant les prises de positions.Y parler en étant anonyme, ou en tout cas sans signer, et quand des propos ne sont pas insultant diffamatoire etc mais répondent à une autre information, cet anonymat ou plutôt la non-signature avec son nom et son prénom permet plein de choses qui ne sont pas nécessairement malsaines ou mal intentionnées. C'est peut être un effet de structure que de pré-sentir le contraire (?). En tout cas, passer un "coup de gueule" sur cette liste est utile et a des effets très importants, parfois plus qu'une prise de position officielle (même si ces dernières sont aussi très importantes). On peut avoir aujourd'hui plein de bonnes raisons d'être léthargique malheureusement, anesthésié ou asphixié, ou simplement sans voix (http://www.lemonde.fr/societe/article/2016/04/24/a-marseille-la-nuit-debout-se-heurte-a-la-realite-des-quartiers-nord_4907725_3224.html). On peut aussi être fatigué de parler en son nom propre. Ou simplement avoir des difficultés à le faire. On peut aussi être fatigué de parler tout seul, même si c'est parfois nécessaire pour arriver à parler à plusieurs. A l'inverse certains se font spécialistes des coups de gueule de tour d'ivoire ou des prises de positions révolutionnaires (au sens publicitaire du terme) en jouissant de leur nom propre, que ce soit pour une idée communiste dont tout le monde se contre-fout ou pour devenir les portes paroles auto-proclamés de mouvements qui malgré tout comportent une dimension indéterminée et impersonnelle, fragile et tout à fait nécessaire (contrairement à tout le purin que déversent à ce sujet les fossoyeurs médiatiques de la philosophie, qui eux se contentent de commenter ou critiquer un monde qu'il n'ont jamais réussi à aimer). En tant qu'utilisateur de cette liste (lecteur et de fait contributeur), je revendique le droit, déjà existant, à une voix impersonnelle, la même que celle que l'on peut encore venir chercher à l'université. Dans les écoles d'art par exemple, on apprend aux étudiants à être un individu malin, et une personne chouette, et à avoir un discours carré car c'est tout ce dont ils auront besoin par la suite pour passer d'institutions en institutions, se conformer à des manières de dire (appel à projet, demande d'aide, etc.) et d'être (posture, tendance), pour faire son entrée artistique dans l'étagère vitrée de la société. Et si on est plutôt chômeurs ou précaire, on nous propose de nous assister pour mieux nous téléguider jusqu'à la case qui nous attends dans la grande équation ou l'Algorithme que beaucoup appelle déjà la réalité sociale ou économique ou je ne sais quoi (dit aussi la matrix, pensée par le gouvernement et écrite, ou plutot interprétée puis re-écrite par les informaticiens de la CAF et de facebook puis re-interprété par l'ordinateur pour etre calculé puis ré-écrit à l'affichage avant de pouvoir être re-re-interprété par les agents de pole-emploi). Ou sinon on peut essailler de faire de la recherche qui marche pour associer directement son nom à de grande découverte! (http://www.dailymail.co.uk/femail/article-1121122/Why-rich-men-better-bed--Women-orgasms-wealthy-partners-study-finds.html?ITO=1490). Si l'institution joue un rôle dans les formes de discours qu'elle permet ou pas de produire, cette liste, à sa manière y contribue, et certainement mieux que ce serait possible avec d'autres outils plus officiels où l'on est encore compté, comptabilisé, statisticisé, retrouvable flicable, excluable, dissécable etc. et où au final se reproduisent encore plus vite le même genre de dictature de la personne, de l'individu ou de la majorité, en creux, en plein ou en tout.

Un étudiant léthargique

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog