ELECTIONS / Score des présidentielles 2017

Les corps régaliens votent massivement Marine Le PEN
Qu'en est-il des autres corps constitués ?

En Ile-de-France, les gendarmes mobiles et gardes républicains ont voté massivement Marine Le Pen.

  • Versailles : C’est dans cette grande ville des Yvelines que se trouve le plus important contingent de gendarmes mobiles franciliens. Ces gendarmes habitent à la caserne de Satory [1] et est composé de 7 EGM (escadrons de gendarmerie mobile). Ce camp militaire est relativement exceptionnel pour notre étude car il est rattaché à un bureau de vote où seuls les gendarmes et leurs familles respectives sont inscrits sur les listes électorales. C’est le bureau de vote n°10 de Versailles. Dimanche dernier, 48,27% y ont voté Le Pen contre 9,8% pour l’ensemble de la ville. Les gendarmes ont ainsi voté près de 5 fois plus pour le FN que la population versaillaise totale.
  • Paris : Le bureau n°46 du 13e arrondissement correspond aux habitations du boulevard Kellermann dont dépend la caserne des gardes républicaines et leurs familles. L’analyse du scrutin doit prendre en compte cette « dilution » avec les populations « classiques ». Malgré ce mélange, Le Pen obtient près de 16,52% des voix soit un score en pourcentage 2,5 fois plus élevé que l’ensemble de l’arrondissement [2].
  • Dugny : Petite ville de Seine-Saint-Denis à la frontière du Val d’Oise, elle est habitée par l’EGM 22/1 dans la caserne De Rose. Les pandores votent au bureau de vote n°1 (Nelson Mandela) avec une partie de la population. Ici encore, malgré cette « dilution », ce bureau détient le nombre de votes le plus élevé pour le FN. Près de 31% contre 18% à l’échelle municipale.
  • Rosny-sous-Bois : Composé de deux EGM (dont un a été inauguré par Cazeneuve en 2016), le Fort de Rosny vote à la maternelle Raspail (bureau de vote n°23) et encore une fois, le Front National fait une percée dans ce bureau (mélangé avec la population civile). Le Pen obtient 24,16% contre 15,14% pour l’ensemble de la ville.

Source : La Horde

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog