FACHOSPHERE / Liens entre le FN et la Russie : le cas Pierre Malinowski

  • Anthony Le Cazals
Pierre Malinowski, ancien conseiller de Jean-Marie Le Pen

Pierre Malinowski, ancien conseiller de Jean-Marie Le Pen

Pierre Malinowski a entraîné Aymeric Chauprade dans l'affaire du rappatriement des pilotes d'Air Cocaïne

Pierre Malinowski a entraîné Aymeric Chauprade dans l'affaire du rappatriement des pilotes d'Air Cocaïne

Pierre Malinowski, son lien avec la Russie

Pierre Malinowski, son lien avec la Russie

Pierre Malinowski, représentant des nationalistes français au Kremlin pour le Jour de la Victoire.

Pierre Malinowski, représentant des nationalistes français au Kremlin pour le Jour de la Victoire.

La création du mythe fondateur, Pierre Malinovki avec les plan que lui a transmis son père.

La création du mythe fondateur, Pierre Malinovki avec les plan que lui a transmis son père.

La création du mythe fondateur

 

Son père, (sans lien avec Rodion Malinovski), se serait en historien amateur intéressé à la Première Guerre mondiale, il s'intéresserait comme son fils à qu'il a transmis des plans et des rapports uniques sur l’offensive Nivelle, tout particulièrement à la bataille du Chemin des Dames, avril-mai 1917 où son morts 70 officiers et 4 472 soldats russes alliés sur les 44000 du corps expéditionnaire. En juillet, alors que la mutinerie gronde dans les rangs de toute l’armée française, l’État major français éloigne du front les soldats russes : ils sont envoyés au camp de la Courtine, dans le Limousin. 16 000 hommes et 290 gradés s’y installent. Sur place, un groupe de soldats annonce son refus de poursuivre la guerre et réclame d’être renvoyé en Russie, mais la rébellion est écrasée dans le sang par les officiers russes eux-mêmes. Les survivants sont envoyés à la prison de l’île d’Aix ou déportés vers l’Algérie et les travaux forcés. Ils seront rapatriés à Odessa en 1919. En mars 1918, la Russie quitte les rangs des Alliés. Les régiments russes sont relevés du front et transformés en compagnie de travailleurs. Mais des centaines de militaires russes s’organisent en corps autonome et sollicitent auprès du gouvernement français l’autorisation de retourner au front.

Près de 400 hommes forment cette « Légion russe », qui sera affectée à la Division marocaine, parmi lesquels Rodion Malinovski, qui n'est pas son ancêtre. Au cours de l’année 1918, les Russes s’illustrent dans les batailles de la Somme, du Soissonnais et de l’Aisne. Pour son courage et ses exploits, cette unité est surnommée par les soldats français la « Légion russe d’honneur ». Le soldat Rodion Malinovski, qui deviendra maréchal de l'URSS, puis ministre de la Défense de 1957 à 1967, fut de ceux-là. Ce dernier fut blessé au bras durant la bataille du fort Brimont, puis lors de la répression en septembre 1917, de la révolte bolchevique qui ébranla le camp de la Courtine, matée avec le concours de l'État français. Agé de 20 ans, il servit alors dans la Division marocaine qui s'illustra dans la bataille de la Somme en avril 1918. Rodion Malinovski est aujourd'hui enterré sous les murs du Kremlin. «Mon père s'est toujours souvenu de la France avec amour et tendresse», explique la fille de ce dernier, Natalia Malinovska, dont «l'unique» objectif, désormais, est de créer, en Russie, un monument semblable à celui inauguré par Vladimir Poutine.

 

jean 07/05/2017 17:37

je m'engage à vous apporter notre aide quelque soit vos besoins partout dans le monde entier Medium Astrologue. Marabout Géomancien Spécialiste des travaux occultes VAUDOU de retour rapide et définitif de l'être aimé(e) fidélité conjugale chance travail examens réussite professionnelle clientèle dans le commerce faillite commerciale désenvoûtement protection totale contre les dangers,défaillance sexuelle..
contact : Kunbaoussa@gmail.com
tél +229 66 02 84 49

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog