433. La dimension de la Terre : portait d’après Nature.

  • Anthony Le Cazals
  • Thèse

Subversion. — Donnez-moi un point d’appui et je vous renverse la Terre… Les bonds des danseurs, par légèreté, emportent la Terre avec eux. Stéphane Douailler.


Conversion. — Sur une planète où nos ancêtres ont apparemment déjà tout découvert, où les Colomb, Magellan, Cook et autres Amundsen ont épuisé l’exploration du monde physique, il ne nous reste plus que l’aventure de la pensée. … Ma curiosité naturelle provient peut-être de mes promenades au bord de la mer, car cet élément représente l’autre face de la terre. Renzo Piano PiaCT_15.


Question. — La différence entre un terrien enraciné dans ses préjugés et un marin c'est que le second sait qu'une voile disparaît à l'horizon. Pseudo-Denys se demande : si Christophe Colomb n'avait cinglé vers l'Ouest, aurait-on découvert l'Amérique ? Était-il fou pour autant ?

La surface de la Planète Bleue est une peau tout en vibration. Auscultons-la à présent et remuons un peu nos préjugés. La Terre est terriblement plus complexe que les images naïves nous en formons pour y évoluer. Notre pensée aussi RovAM_168. Les volcans avaient suggéré l'existence d'un feu profond, un « feu central » avant que l’on connaisse la forme du globe. Les Grecs en feront le séjour d'Héphaïstos, qui deviendra Vulcain pour les Romains. Petit à petit, les terriens se sont mis à parler d’un vent qui naissait entre les crevasses des plis de la Terre et qui par moments la faisait vibrer, c’était l’une des explications pour les tremblements de terre. Au-delà des mythes subjectifs, l’étude de la propagation des tremblements de terre a révélé la constitution de la boule volante dont nous habitons la gravité et le magnétisme actuellement. Ce magnétisme permet l’ionisation de l’air au niveau de l’ionosphère qui protège le vivant des radiations solaires et il entre en résonnance avec les champs magnétiques du cerveau et du cœur 938. Il n’y a pas que des enveloppes atmosphériques. La sismologie a montré l’existence de trois enveloppes et en a donné au XXe les premières mesures : la discontinuité de Mohorovičić, ou moho, vers 30 kilomètres de profondeur en moyenne, marquée par la réflexion et la réfraction des rais sismiques, constitue la frontière entre la croûte et le manteau ; la discontinuité de Gutenberg, vers 2 900 kilomètres de profondeur, est la limite entre le manteau et le noyau. Toutes deux portent le nom de leur découvreur depuis 1909 pour la première, 1921 pour la seconde : le Croate Andrija Mohorovičić et l'Allemand Beno Gutenberg. Depuis l’on sait que la croûte se renouvelle périodiquement telle des rubans s’enroulant entre des rouleaux. Il n’y a pas que ce fait dynamique, on sait aussi que la richesse nutritive du manteau émerge avec les séismes et l’activité volcanique. Les failles de croûte terrestre laissent aussi s’échapper des sources géothermales. Ce qui donne une bien autre dimension aux affaires humaines, surtout quand celles-ci tombent dans la compassion face aux dégâts humains provoqués par les séismes. Les exemples de séismes et d’explosions volcaniques parsèment la peau de celle qui nous accueille et montre son heureuse activité qu’il est impossible d’arrêter sauf à stopper la terre dans son mouvement et à la capturer en pensée comme le voudrait Husserl. Ce qu’a conforté la sismologie, c’est la tectonique des plaques et leur dérive. Le manteau supérieur est découpé en plaques rigides qui se meuvent sur un manteau inférieur plus fluide. Ce dynamisme est important puisqu’il entraîne dans un grand cycle les roches à la surface : cela permet le renouvellement des éléments nutritifs épuisés par les organismes vivants de la croûte terrestre. Les roches et les minéraux s’enrichissant d’éléments plus frais, il ne reste de la couche terrestre primitive que des enclaves précambriennes au Canada ou au Groenland. Les minéraux sont intervenus dans la formation des acides aminés. En effet, pour tout acide aminé, on trouve deux types : un type droit et un type gauche, un peu comme la symétrie de nos mains. C’est ce que l’on nomme au passage la chiralité ou l’énantiomorphie. Or les organismes vivants ne comportent pratiquement que des acides aminés de type gauche. Si on reproduit la synthèse d’acides aminés en laboratoire, on voit s’obtenir autant d’acides aminés de type droit que de type gauche. On pense donc que des cristaux, telle la calcite, sont intervenus et ont sélectionné par leurs faces, les acides aminés de type gauche.


L'eau est pour léonard de Vinci le principal agent de transmutation de la Terre : L'eau démolit les montagnes et remplit les vallées, et elle réduirait la Terre à une sphère parfaite si elle le voulait. L’eau n’est pas que cela, Elle est la dilatation et l'humeur de tout corps vivant; Sans elle rien ne garde sa forme d'origine. L’eau n’est pas présente que sur Terre, mais elle y a l’avantage d’y être présente sous ses trois états — on connaît deux autres états le condensat et le plasma. C’est depuis les fonds marins que les organismes vivants ont produit par photosynthèse et fermentation l’oxygène qui compose l’atmosphère et qu’entoure et protège l’ionosphère. L’eau façonne aussi la Terre et c’est peut-être pourquoi les anciens ont eu la sagesse de nommer son sol, terre. Il n'y a qu'une seule planète à avoir un sol qui résulte des transmutations issues du complexe argilo-humique. Celui-ci a la faculté de retenir l’eau grâce à l’argile et permet des transmutations ioniques et la décomposition de la matière organique par les champignons tel le bois issu des rameaux. Ceci est à la base du système agro-sylvo-pastoral 926 et ce sont dans les sols que l’on trouve 80 % de la biomasse.


Intrigue. — De même que le centre du capitalisme mercurien se déplace périodiquement vers l’ouest (Phéniciens, Venise, Hambourg, Gênes, Londres, New-York), de même le lieu de la philosophie est attiré par le couchant : Grèce Antique, Alexandrie, Rome, Hollande, Allemagne, France et peut-être Espagne ou Suramérique. Les hispanophones marquent un point pour la suite du déplacement philosophique car eux connaissent très bien la gana et le gusto. Ce n'est qu'après que sera tirée une première révérence à la philosophie. Prophétie farfelue et thèse à peine défendable, c'est par ces mots qu'elle renaîtra en terre hispanophone. C’est la bolidité de la Terre et non sa mobilité que l’on peut capturer. Mais quel bolide terrestre pourrait aller plus vite que la Terre ?

 

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog