BRIBE / Le clientélisme évite l'agression

Le clientélisme comme pacification des rapports : « Cette semaine j’ai vu un divorcé de 50 ans, un mec fraichement marié qui venait de Marseille passer quelques jours à Paris, et puis un jeune dont la copine est très religieuse et ne veut pas coucher avant le mariage (…) Mes clients ne sont pas violents. En trois ans je ne me suis jamais fait agresser. Il faut bien faire la différence entre client et agresseur : on ne dit pas d’un type qui braque une banque qu’il est un client de la banque ! En trois ans je ne me suis jamais fait agresser » 

 


Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog