MULTIVERSITE / La fin du principe de l'Université

  • Anthony Le Cazals
  • EDITOS

Si Comme le dit Santiago Calatrava, il faut relier les universités, nos monastères modernes par des voies rapides pour faire une Europe des ponts (c'est le mythe de la bonne Europe par Nietzsche) de monastère situés en ville perdent leur dimension monacale,celle de l'abbaye cultivant ses terres, celle du viol de la terre par la charrue qui oblige les paysans à sacrifier. Aussi étrange qu'il y paraisse la question de l' « Université » est liée à la terre. Si l'universel repose essentiellement sur des archaïsmes bibliques comme le labour et ou le géocentrisme, on peut se dire que si à une époque il est à la base de la Renaissance via l'Université de Bologne . Dans la multiversité parisienne qui s'annonce les humainté ont été précisément mises de côté car ce sont toutes les facultés scientifiques qui seront reliées par un système ultra-rapide de métro (65km/h). Par ailleurs qu'aviendra-t-il quand ces routes express dont parle Calatrava et qui relieront à termes les universités d'Occident rejoindront celles des Universités d'Orient, ce qu'empêchaient le rideau de fer, la ceinture Arabie Saoudite-Irak-Iran-Afghanistan-Pakistan d'une part est Chine et Corée du Nord d'autres part ? Pourquoi l'universel occidental conquérant est-il tant décrié par les Chinois, notamment lors de la rédaction de la déclaration universelle des droits de l'homme ? Une sorte donc de multiversité advient comme amorce autour de Paris. Elle n'est pas que là si on pensent au réseau des multiversités américaines même si internet comme le boson de Higgs sont nés aux CERN. Quelque chose se modifie et l'on pourrait dire que c'est notre rappoert à l'universel donc au savoir classique que détiennent autoritairement l'université. La frontière entre privé et public au sein des pôles de recherche s'attténue (qu'ils soient d'excellence, de référence ou de compétence). A Paris (voir la carte plus bas), on prévoit une amorce d'anneau double et non plus le noyau d'une centralité où à l'exemple de Paris la Sorbonne n'est plus qu'une façade, puisque toute la recherche se fait ailleurs.


 

229-Schema-d-ensemble-du-Grand-Paris-Express.jpg

Schéma d'ensemble du Grand Paris (simplifié pour les transports)

 

Pour saisir la modification de l'inscription de l'universel, il suffit de voir combien il est pris dans la Torah ou l'Ancien Testament. Genèse 1,27 - Et Dieu créa l'homme comme sa représentation, comme la représentation de Dieu il le créa, mâle et femelle il les créa. 28 - Dieu les bénit et Dieu leur dit : fructifiez, multipliez et remplissez la terre et exploitez-la* et dominez les poissons de la mer et les oiseaux du ciel et tous les vivants qui rampent par* terre. Genèse 2,15 - YHWH Dieu prit le terreau* et l'installa dans le jardin d'Eden pour le travailler et le garder. L'extension universelle de l'humanité pour la domination de la Terre et l'exploitation (au sens du labour > semer et moisonner) de celle  ne peut plus valoir quand on est parvenu à sa réalisation (1ère forme de mondialisation qui conduit à un gouvernement de la Terre). S'en suit une période de nihilisme où l'homme doit penser son dépassement vers le surhomme, sa transformation multiverselle ou encore quantique mais pas ces deux dimensions distinctes seulement. Si l'homme est ce qui domine la terre et l'épuise en somme par son rapport fosilisé ou incendiaire à l'énergie, il va à sa fin d'autant plus qu'il réfléchit anthropocentriquement sa condition, plutôt qu'il ne pense son dépassement et donc les dépassement du monothéisme.

 

Plus prosaïquement, nous avons récemment mis en lignes différents articles sur les multiversités (celle de Berkeley 1964; celle dont traite l'expo de beaubourg actuellement, celle du Grand Paris à l'horizon 2025 qui serait constituée d'un anneau reliant les universités entre elles). La Multiversité de Paris c'est donc Nanterre, Orsay, CréteilSaint-Quentin, Versailles, Marne-la-Vallée (à Noisy-Champs). SuperSorbonne comme logique d'un noyau central est un peu oubliée (voir la vidéo à 5'45"). Reste que cet anneau relie les intelligences avec un accès très rapide à la Bibliothèque Nationale de France. C'est souvent sur un temps très court où l'on forme les intelligences entre l'attention en fac et la rêverie des transports (il faut une sorte de concentrtion pour saisir les forces vives). Plus facile est l'accès aux universités plus facile sont les études. Un peu de poil à gratter toutes les universités  y sont directement reliées mais pas Paris 8 d'où est issue l'épigone anti-sarkozyste Badiou. Comme Monsieur Nicolas Sarkozy a souhaité qu'Orsay et Saclay soient reliés au reste du Grand Paris par la boucle verte (cliquez sur l'image en dessous), on peut se dire qu'il a souhaité à l'inverse la mise à l'écart des humanité (style princesse de Clèves), qui n'est qu'une poursuite de la mise à l'écart de Vincennes par Giscard. Paris 8 est pourtant le lieu de Foucault-Deleuze-Lyotard-Badiou, celui de la littérature avec Pierre Guyotat, celui des sciences politique en pointe avec Yves Syntomer. pourtant sa richesse architecturale unique pour une faculté : en voici une parcours photographique détaillé et un début d'explication sur l'urbanisme unitaire qui le constitue. Il faut savoir que pour des questions de foncier les universités sortent de Paris tel le Plateau Condorcet à cause du coup du logement étudiants insuffisant intra-muros. Par cet opération il s'agissait aussi de sortir les lieux les plus virulents pendant le mouvement anti-CPE du centre de Paris à savoir l'EHESS Bouleverd Raspail et Paris 1 à la Sorbonne. C'est un peu comme si Paris changeait d'échelle avec les futurs lignes de métro automatiques (65 Km/h au lieu de 30 actuellement). Alors peut-être un jour prolongera-t-on la ligne 14 (en bleue) au-delà de Saint-Denis-Pleyel (la gare TGV du Stade de France déjà obsolète puisque l'herbe y gèle). Défaut de raccord sur le Pari(s) des intelligences ou nuisance.

 

En plus de cette question (de logique paraconsistante en fait) que sont les multiversités (comprenez l'éclectisme métaphysique de fin d'époque classique), nous avons posé le passage de l'ère classique à l'ère quantique qui ouvre de nouvelles perspectives dirait-on classiqueemnt. Et déjà les nombreuses conséquences apparaissent par l'abandon du principe de raison suffisante qui permettait de limiter le nombre de classes comme on peut le voir avec le racisme de Kant. Mais la physique quantique et l'apparition des microscopes a permis d'apercevoir les organismes vivants dans le sol et de ne plus percevoir celui-ci comme inerte, finit l'image biblique du labour que notre civilisation traîne depuis Caïn le laboureur et fils d'Adam. C'est aussi la connaissance et la réalité qui s'en trouve modifier via l'information, connaître autrefois c'était aussi copuler dans la bible (dans la Genèse Adam connaît plusieurs fois Ève, de là Caïn et Abel, Seth). Les lieux d'échange ne sont plus les mêmes.


Bonne journée et bonne lecture en survol.

 

EDITO / L'anneau universitaire parisien (la multiversité)

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog