LETTRES A L'ANTISEMITE Olivier Meyer

Commentaire n°1 posté par Anthony Le Cazals le 02/05/2011 à 23h48

Tu aurais lu Nietzsche tu aurais compris qu'il a abandonné l'innocence du devenir pour quatre raisons...

Vive le discours nouvelle droite qui n'a rien compris au Grand dépit au mépris de l'homme pour l'homme que pratiquaient en premiers les juifs, c'est pour cela qu'ils ne sont pas tombés en décadence contrairement à ton peuple.

En outre Nietzsche aurait détesté la modernité du Corbusier et il se serait moquer de Speer, type même de la bête à cornes, qui était prêt à tuer et à désobéir à Hitler pour cela (la nation allemande)... Nietsche est surtout l'expression de la décadence d'une lignée souche et sa réaction à cela...
 

 

Réponse d'Olivier Meyer (Nietzsche académie) hier à 14h06

 

Hyperboréen est à entendre d'un point de vue culturel. Libre à chacun de le devenir, quelle que soit son origine. Même si le mythe est indo-européen, sa portée n'en est pas moins universelle. Hyperborée est le lieu de séjour d'Apollon pendant l'hiver, par-delà le pays où souffle le vent du Nord. Léto la mère d'Apollon serait elle-même Hyperboréenne. Devenir Hyperboréen, c'est renouer avec le culte d'Apollon et de ses valeurs, la beauté, la clarté et la pureté mais aussi avec Dionysos - ce que Nietzsche a mis en relief dans "La Naissance de la tragédie" - en tant que pendant d'Apollon, force vitale à la source de la beauté.
 

 

Commentaire n°2 posté par Anthony L C le 07/05/2011 à 21h07

 

C'est dommage que Nietzsche soit revenu sur le devenir et l'innocence du devenir. Ca fait une belle jambe au grand devenir nietzschéen. Bref c'est un recueil de blagues, je vais vite l'acheter, paraît qu'il est introuvable. Rassure-moi avec tes jugement catégorique d'orgueilleux souffrant, tu n'espères pas faire partie du surhomme. Il serait dommage que et les hommes supérieurs et le surhomme soit gâtés (misgaraten) avant même d'être nés...

Oui je me délasse sur ton blog...


Commentaire n°1 posté par Anthony Le Cazals le 07/05/2011 à 17h35


Comment faire de Nietzsche un anti-sémite, connais-tu l'affaire Köselitz dans le cercle des wagnériens ? Tiens je te donne même un coup de main : "et cela sera peut-être utile à votre apaisement, si je vous dis qu'en fin de compte je ne compte aucun juif parmi mes amis. Mais pas non plus d'antisémite." le 23 mars 1887, donc en fin de compte il ne réduit pas des juifs illégitime à leur judéité... Tu me fais beaucoup rire tu es donc plus apollinien que dionysiaque. Tu vois on peu même faire de l'extraction de citation comme toi, ce qui ne veux plus rien dire en fait : "Les juifs pour moi objectivement parlant sont plus intéressant que les Allemands" (ibid.). Et dans cette lettre à Overbeck il surenchérit et parle de la précédente lettre : "Zarathoustra, "l'homme divin", a fait tourné la tête aux anti-sémites ; il y a une interpré&tation proprement antisémite qui m'a fait beaucoup rire. Soit dit en passant, j'ai suggéré à l'autorité compétente de publier un catalogue précis des savants, artistes, comédiens et virtuoses allemands juifs ou à moitié juifs de par leur naissance : ce serait une bonne contribution à l'histoire de la culture allemande et aussi à sa critique (avec tout cela ça reste entre nous... ..." 23 mars 1887. "pour finir, que croyez-vous que j'éprouve lorsque Zarathoustra se voit prononcé par des anti-sémites ?" 29 mars 1887

Réponse de Nietzsche académie aujourd'hui à 14h08

Votre démonstration ressemble fort à un plaidoyer pro domo. La vérité c'est que Nietzsche est anti-antisémite pour des raisons circonstantielles, superficielles - lire à ce sujet le chapitre "Orient et judaïsme" tiré du livre d'Ernst Nolte "Nietzsche Le champ de bataille" - quand son antisémitisme, malheureusement pour vous, est bien plus profond et culturel. J'en veux pour preuve cet avis de son ami Franz Overbeck qui résume bien l'ambivalence de Nietzsche: "Nietzsche a été un véritable opposant de l'antisémitisme - c'est ainsi qu'il a vécu. Ce qui n'empêche que ses jugements sur les Juifs, laissent tous les antisémites, quand il parle franchement, loin derrière lui par leur dureté. Son antichristianisme était avant tout fondé sur de l'antisémitisme."

Commentaire n°2 posté par Anthony L C le 08/05/2011 à 21h00

Et Overbeck voyait en Nietzsche l'homme le plus libre qui soit... Il avait toujours des jugements truché par ses valeurs...

Le problème c'est qu'il appréciait Brandes, qu'il ne voyait pas Gast et Rée comme des juifs puisque non pratiquant, mais il est difficile pour un anti-sémite de faire plus juifs qu'eux... Bien entendu qu'il avait des jugements sévères sur les juifs comme sur tout le monde qui se rapprochait du philistin, vous pourriez même faire de moi un anti-sémite mais que de louange n'a-t-il fait de l'ancien testament (la Torah) qu'il trouvait plus dure et moins contaminer de l'amour du prochain. Bref vous avez tout dit il combattait l'antisémitisme. Et même pour se faire accepter de Wagner il était capable de tenir de propos antisémites dans sa jeunesse, mais il a combattu tout cela par la suite. Que voulez-vous de plus sinon votre aveuglement, oh regardez il a prononcé le mot "juif" il était antisémite. Vous pourrez même faire de Voltaire un islamophobe...

Ce que je cherchais à dire c'est que la moitié de ses amis étaient d'origines juive, aux sens où les deux parents étaient juifs... Pour un anti-sémite c'est suffsant. Vous pourriez me dire Wagner aussi avait quelques amis juifs mais il suffit de voir comment il se comportait avec Lévi. C'est même Nietzsche qui a choisi le nom d'artiste Peter Gast (l'hôte cf. le russe гостиница) pour Köselitz. Il les appréciaient pour leur athéisme encore que celui-ci ne soit pas confirmé, Brandes qui diffusait Nietzsche au Danemark était trés croyant... Alors ne fais pas parler les morts...

Meyer c'est Allemand comme les bêtes à cornes... hihi ! Je crois que tu n'es pas d'une famille souche, ce n'est pas possible autrement, donc ni juif ni allemand-bourru.


Commentaire n°2 posté par Anthony L C le 08/05/2011 à 21h18

Vous n'avez même pas le courage des commentaires... Et vous argumentez si mal... Truc a dit machin a dit... Je vous enverrai mêem le bouquin d'une personne d'origine juive comme beaucoup d'admirateurs de Nietzsche qui montre le parti inverse et tout en nuance de votre thématique de bête à corne. Quand on est nationaliste on peut difficilement être hyperboréen...

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog