NIETZSCHE / Par-delà Bien et Mal (livre IX), plan, notes et traductions

  • Le Cazals
  • Lectures

Par-delà Bien et Mal de Friedrich Nietzsche


L'appareil aristocratique,

257 Toute élévation de type " homme " fut jusqu'à présent l'oeuvre d'une société aristocratique
258 Corruption et appareil de l'aristocratie
259 Principe de décadence et de désagrégation : s'abstenir mutuellement de se blesser > autolimitation
260 Recoupement des traits > les types et la différence fondamentaux
261 La vanité
262 morale de la médiocrité difficile à prêcher
263 Instinct du rang et plaisir pris au nuance du respect
264 les trois traits et l'hérédité du type de la plèbe
267 Le rapetissement du coeur (Herz]
268 le Commun (Gemeinheit) et le peuple
270 La souffrance rend à part et sa profondeur détermine presque la héirarchie
271 L'instinct de propreté comme distinction
272 Mettre ses droits au nombre de ses devoirs
273 La rencontre comme moyen ou comme entrave conduit à la solitude dans ce qu'elle a de vénimeux 
274 L'éruption du grand homme : il faut un coup de chance

288 Le masque de l'enthousiasme comme vertu
289 écho du désert : L'ermite ne croit pas qu'un philosophe ait jamais exprimer ses opinions véritables et ultimes dans des livres.
290 Tout penseur profond craint davantage d'être compris que mal compris
292 L'oubli de soi du philosophe qui vit, soupçonne et rêve constamment des choses extraordinaires
294 le rire  d'or comme vice olympien
295 Le génie du coeur


257
[w] Toute élévation de type " homme " fut jusqu'à présent l'oeuvre d'une société aristocratique.
> Il en sera toujours ainsi pour le type homme mais pas pour le type surhomme. Même la démocratie athénienne a été l'oeuvre de l'aristocratie (Solon, Périclès, etc. ...). L'aristocratie par sa hiérarchie conduit à l'homme supérieur mais comme le montre par-ailleurs Nietzsche les hommes supérieurs sont des ratés [ref] et ils subissent à présent la concurrences des créateurs. L'autre nom de l'aristocrate pourrait être l'homme allergique et flegmatique par opposition aux accointants et aux impulsifs (ceux qui n'ont pas de retenue 264).

258
La corruption est quelque chose de fondamentalement différent selon la configuration vitale où elle se fait jour.
Echafaudage/Appareillage de l'aristocratie : [258 w] [La] pensée fondamentale [de l'aristocratie] doit justement être que la société n'a pas le droit d'exister pour la société mais seulement comme soubassement et charpente permettant à une espèce d'être choisis de s'élever à sa tâche supérieure (point de vue partiel pour les hommes supérieurs sont tous raté et esclaves de ce genre d'appareil).
On peut noter le paradoxe de la désagrégation {258} d'une société jugée trop grégaire [ref].

260
Registres (comme types fondamentaux) nuance ténue ou inframince (comme différence fondamentale) par recoupement des traits
[260] fand ich gewisse Züge regelmässig mit einander wiederkehrend und aneinander geknüpft: bis sich mir endlich zwei Grundtypen verriethen, und ein Grundunterschied heraussprang.
[w]J'ai trouvé trouvé certains traits qui revenaient ensemble avec régularité et se liaient les uns les autres : jusqu'à ce que finissent par se révéler en moi deux types fondamentaux et qu'une différence fondamentale s'en dégage.
[lc]J'ai trouvé certains traits qui revenaient ensemble avec régularité et se reliaient entre eux : jusqu'à ce que finalement se révèlent à moi deux types fondamentaux, et qu'une différence fondamentale s'en dégage.

264
[264] Es ist aus der Seele eines Menschen nicht wegzuwischen, was seine Vorfahren am liebsten und beständigsten gethan haben
[w] On ne peut effacer de l'âme d'un homme ce que ses ancêtres ont fait le plus volontiers et le plus constamment
[lc] Il est de l'âme d'un homme de ne pas effacer ce que ses ancêtres ont fait avec les plus de préférence et de constance.

Le sang pour Nietzsche se mélange au moment d'un repas d'où les interdits alimentaires
[264] Es ist gar nicht möglich, dass ein Mensch nicht die Eigenschaften und Vorlieben seiner Eltern und Altvordern im Leibe habe: was auch der Augenschein dagegen sagen mag. Dies ist das Problem der Rasse.
[a] Il est impossible qu’un homme n’ait pas dans le sang les qualités et les prédilections de ses parents et de ses ancêtres, quoique les apparences puissent faire croire le contraire. Ceci est le problème de la race.
Il est absolument imposssible qu'un homme n'ait pas dans le sang les qualités et les préférences de ses parents et de ses aïeux : quoique les apparences puissent en donner un sentiment contraire. Ceci est le problème de la race.
[lc] Il est impossible qu’un homme n’ait pas dans le sang les qualités et les préférences de ses parents et de ses ancêtres, quoique les apparences puissent faire croire le contraire. Ceci est le problème de la race.

[264] irgend eine widrige Unenthaltsamkeit, irgend ein Winkel-Neid, eine plumpe Sich-Rechtgeberei — wie diese Drei zusammen zu allen Zeiten den eigentlichen Pöbel-Typus ausgemacht haben
[a] s’il s’agit d’une intempérance choquante, d’une envie mesquine, d’une lourde vantardise — ces trois particularités réunies ont de tout temps formées le vrai type plébéien,
[w] une fâcheuse incapacité à la retenue, une envie tapie dans son coin, une manie balourde d'avoir raison — les trois traits qui, réunis, ont de tout temps constitué le véritable type plébéien
[lc] une fâcheuse incapacité à se retenir, une envie tapie dans son coin, une manie balourde d'avoir raison — ces trois traits, réunis, ont de tout temps constitué le véritable type plébien


[264] und mit Hülfe der besten Erziehung und Bildung wird man eben nur erreichen, über eine solche Vererbung zu täuschen.
[a] et par l’éducation, fût-elle même la meilleure, on ne pourra effacer que l’apparence d’une telle hérédité.
[w] et à l'aide de la meilleure éducation et formation, on ne parviendra tout au plus qu'à faire illusion sur cette hérédité
[lc] et avec l'aide de la meilleure éducation, on ne parviendra qu'à faire illusion sur une telle hérédité.

268
[268] Was ist zuletzt die Gemeinheit? — Worte sind Tonzeichen für Begriffe; Begriffe aber sind mehr oder weniger bestimmte Bildzeichen für oft wiederkehrende und zusammen kommende Empfindungen, für Empfindungs-Gruppen. Es genügt noch nicht, um sich einander zu verstehen, dass man die selben Worte gebraucht: man muss die selben Worte auch für die selbe Gattung innerer Erlebnisse gebrauchen, man muss zuletzt seine Erfahrung mit einander gemein haben.
[a] Qu’appelle-t-on commun, en fin de compte ? — Les mots sont des signes verbaux pour désigner des idées ; les idées elles, sont des signes imaginatifs, plus ou moins précis, correspondant à des sensations qui reviennent souvent et en même temps, des groupes de sensations. Il ne suffit pas, pour se comprendre mutuellement, d’employer les mêmes mots. Il faut encore user des mêmes mots pour le même genre d’évènements intérieurs, il faut enfin que les expériences de l’individu lui soient communes avec celles d’autres individus.
[w] Qu'est-ce, en fin de compte, qu'être commun ? — Les mots sont des signes sonores désignant des concepts ; mais les concepts sont des signes imagés plus ou moins déterminés désignant des sensations fréquemment récurrentes et associées, désignant des groupes de sensations. Il ne suffit pas encore des mêmes mots pour se comprendre mutuellement : Il faut utiliser les mêmes mots pour désigner le même genre d'expériences intérieures, il faut enfin avoir de l'expérience en commun.
[lc] Qu'est-ce qu'enfin que le commun ? — Les mots sont des signes sonores pour les concepts ; les concepts, cependant, sont des symboles plus ou moins précis pour les sensations souvent récurrentes et associées, pour les groupes de sensations. Il ne suffit pas pour arriver à se comprendre les uns les autres d'employer les mêmes mots : Il faut les mêmes mots pour le même type de vécu intérieur, il faut enfin avoir de l'expérience acquise en commun.

[268] Deshalb verstehen sich die Menschen Eines Volkes besser unter einander, als Zugehörige verschiedener Völker, selbst wenn sie sich der gleichen Sprache bedienen; oder vielmehr, wenn Menschen lange unter ähnlichen Bedingungen (des Klima’s, des Bodens, der Gefahr, der Bedürfnisse, der Arbeit) zusammen gelebt haben, so entsteht daraus Etwas, das „sich versteht“, ein Volk.
[a] C’est pourquoi les hommes d’un même peuple se comprennent mieux entre eux que ceux qui appartiennent à différents peuples ; mais lorsque les peuples différents emploient le même idiome, ou plutôt, lorsque des hommes placés dans les mêmes conditions (de climat, de sol, de dangers, de besoins, de travail) ont longtemps vécu ensemble, il se forme quelque chose « qui se comprend », c’est à dire un peuple.
[w] C'est pourquoi les hommes appartenant à un même peuple se comprennent mieux entre eux que des hommes appartenant à des peuples différents, même s'ils se servent de la même langue, lorsque que des hommes ont longtemps vécu ensemble dans des conditions semblables (de climat, de sol, de danger, de besoins, de travail) il en naît quelque chose qui " se comprend ", un peuple.
[lc] C’est pourquoi les hommes d'un même peuple se comprennent mieux entre eux que les membres de peuples différents, même s'ils utilisent la même langue ; lorsque les gens placés dans les mêmes conditions (le climat, le sol, le danger, les besoins, le travail) ont vécu ensemble, il en résulte quelque chose, qui « se comprend », un peuple.


C'est une parcelle de plus dans son égoïsme que ce raffinement et cette autolimitation dans ses relations avec ses égaux.

Le mélange de sang (par le repas et la couche) entre maîtres et esclaves conduit à l'avènement du stade démocratique. En cela rien de dommageable puisque Nietzsche fait remarquer par ailleurs que le nivellement démocratique va dans le sens du surhomme [ref]

Es sind Glücksfälle dazu nöthig und vielerlei Unberechenbares, dass ein höherer Mensch, in dem die Lösung eines Problems schläft, noch zur rechten Zeit zum Handeln kommt — „zum Ausbruch“, wie man sagen könnte.

[264]
[a]
[w]
[lc]

262 seuls les médiocres ont une perspective de perpétuation et de propagation
264 pour faire illusion sur sur une telle hérédité = über eine solche Vererbung zu täuschen
269 se faire passer pour des étoiles = sich zu Sternen verstellen
267 il ne fait aucun doute pour moi que chez [les] Européens d'aujourd'hui un Grec antique reconnaîtrait avant tout ce rapetissement de soi.

dogmatisme = Rechthaberei
l'inéluctable = die Unvermeidlicher
les symboles (imagés) = die Bildzeiches




La profondeur au travers des intensité a été rabattue sur la surface terrestre
Une chimère est un opiat de la raison, elle calme, elle dédouane l'homme supérieur de tout passage à l'action. Il en va autrement des métaboles, qui mise en tension, deux à deux, comme deux pôles, sont la recette de la dialectique aristotélicienne.

coeur (Herz) 267 268

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog