SEMINAIRE / La fantastique de Patrice Loraux

  • Anthony Le Cazals
  • Séminaire

Le principe de Patrice Loraux est de dire que la philosophie n'est pas là où elle est prétendument formulée, ni dans une fonction de vérité ni dans des proposition. Il s'agit avant tout d'un travail à même le langage de pliage d'une force qui d'une part produit le tranchant (intrinsèque, propre, en tant que tel, que je qualifierais d'autonome), d'autre part la trace de l'agir sur le pâtir (la nécessité, le là qui n'est pas la loi) mais encore une part de déchet idéel (l'outrance, l'hyperbole, la transcendance qui conduit à l'énonciation des lois). Ce que vous retrouverez dans le schéma suivant, qui reprend celui que Mr Loraux a inscrit sur son tableau (sur le diagramme la "fantastique" prend le nom de for-philosophie). Tout le jeu consistant à faire passer les irréalités par le canal du discours :

 

203 Loraux

 

Lundi 9 mai 2011

 

Article en cours de relecture

 

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog