3. La complexité entre intuitions et concepts

Voici nos différents articles sur le thème Intuitions et concepts :

1 / L'homme rationnel et l'homme intuitif par Friedrich Nietzsche

2 / Cerveau de philosophe, cerveau de scientifique par Vincent Descombes

3 / Restons des chiens-chiens

4 / La complexité est une simplicité enrichie

5 / La pensée complexe 2 : l'émulsion ou le fait de faire tenir ensemble ce qui n'a pas de rapport 

6 / Les signes d'une philosophie à venir : l'émulsion ou la différence entre pensée intiuitive et pensée discursive, c'est-à-dire entre pensée tragique et pensée théorique

En clair, nous cherchons à travers ce site à vous montrer les tensions et complémentarités qui existent entre autonomie et hiérarchie (ici), entre la puissance et le pouvoir (lien à venir), entre l'existence tragique et la morale (ici), entre la capacité et la résignation (lien à venir), entre affectif et quantitatif (ici) ou encore entre éternité vivante et immortalité (ici). 

 

 

 

Ceci même si cela est moins accessible est applicable aussi à la physique quantique et nous expliquons pourquoi. Il est impossible de les rassembler les intuitions et les concepts de la physique quantique en une image unique décrite à l’aide des concepts de la vie journalière BohPA_186, à l’aide de nos représentation habituelles BohPA_188, à l’aide des traditions de mœurs et pensée (morale) qui sont à la base de notre culture BohPA_189 ou à l’aide d’une vision ou hypothèse inhérente déjà aux convention ordinaire du langage et pleinement justifiée par notre expérience journalière BohPA_185. Cette image intuitive qui n’est pas celle de la vie quotidienne BohPA_186 réclame un nouvelle appréhension de la réalité. Ceci se retrouve donc en physique entre une conception classique, qui possède ses absolus, et une conception quantique, qui les abandonne de part et d’autre de la limite admise par ce que l’on nomme le principe d’incertitude d’Heisenberg ou encore la brisure spontanée de symétrie.


Bibliographie :

BohPA = Niel Bohr, Physique atomique et connaissance humaine, Paris, Gallimard, 1991

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog