FACHOSPHERE / l'Observatoire des Journalistes et de l'Information Médiatique

C'est un groupe de citoyen qui se déclare observatoire

"Qu'est-ce que l'Ojim ?  Un groupe de citoyens intéressés par le monde de l'information, son évolution, son influence, aussi ses dérives : le quatrième pouvoir est devenu le premier pouvoir. Celui qui fait et défait les réputations. Celui qui modèle l'opinion. Assailli par des milliers de messages, le lecteur, l'auditeur, le spectateur est souvent dans un état de sidération. Nous souhaitons l'aider à prendre du recul, à mieux comprendre d'où vient l'information et comment elle peut parfois être filtrée ou biaisée. C'est dans cet esprit que nous avons créé l'Observatoire des Journalistes et de l'Information Médiatique (Ojim)."

 

La preuve voici les propos de l'avocat d'extrême-droite

"Mais lorsque qu'un média s'érige en agence de notation de l'information, cela pose quelques problèmes" (citation tirée de leur decodex) Histoire du pompier pyromane que nous livre ce média d'extreême droite qui fait suite à la montée de Marine Le Pen.

Claude Chollet, le président de l'Ojim, n'est pas seulement inscrit au FN, il est aussi conseiller officiel de Marine Le Pen et l'un des fondateurs du GRECE.

 

 

"L’Ojim a déjà évoqué les pratiques mafieuses de certains JRI (Journalistes Reporters Indépendants qui captent, montent des images et les revendent aux médias) tel G*** G*** fondateur de l’agence T*** dont nous avons rappelé les habitudes qui fleurent bon le capitalisme sauvage." Oui c'est la définition même du journaliste indépendant de pouvoir vendre ses images de travail à différents média et cette dénonciation relève tout bonnement du fascisme. Ce journaliste qui appartient à la société civile devrait se couper de ses moyens de subsistance ? Y a-t-il un capitalisme régulé ?

Ne croyant pas aux systèmes* ni même à la lutte anti-système qui est une conservation de la contradiction plutôt que son auto-suppression. Parler de système capitaliste est déjà bien osé, suggéré qu'il existe une capitalisme est bien saugrenu, mais alors penser qu'il y ait un capitalisme sauvage.

La capitalisme d'Etat régulé s'appelle le National-socialisme issu de la petite bourgeoisie déclassée et financée par les grands propriétaires d'industrie (ex. Ford). 

 

*simplement aux forces en antagonisme

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog