CINEMA / La venus à la fourrure

276_la_venus_a_la_fourrure.jpeg

 

Roman Polanski filme sa femme Emmanuelle Seignier, actrice, qui jour une actrice, dans un huit clos avec Mathieu Amalric, metteur en scène, dans le cadre d'une audition pour une pièce de théâtre adaptée du roman du 19ème siècle du "père" du sado-masochisme. La bande-annonce un tantinet racoleuse ne doit pas vous effrayer. Allez voir ce petit bijou de jeux d'acteurs dirigés à la perfection, filmés avec une maitrise, aux dialogues savoureux, avec une malice dans les ruptures de tons entre les moments où les 2 personnages jouent la scène et ceux où leur réalité reprend le dessus. C'est drôle, c'est intelligent, on s'amuse à assister à ce jeu de pouvoir qui s'instaure entre un metteur en scène bobo qui met en scène son trouble SM et une actrice qui dénonce avec ironie le sexisme du texte. Qui a le pouvoir sur l'autre? Qui dirige ? À vous de le découvrir dans ce film sans image choquante mais à la langue bien pendue et pendant lequel on rit beaucoup!

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog