403. L’équation des mutations.

  • Anthony Le Cazals
  • Thèse

Soit la matrice d’équations suivante :

 

-          Transcendance = antique = écriture

 

-          Immanence = classique = imprimerie

 

-          Convergence = quantique = internet

 

Nous allons développer tout cela. L’ère classique a poussé à la « spécialisation dispersive » et c’est tout cela et plus qui converge à l’heure d’internet. Cette ère de la convergence 517g n’est pas métaphysique ou si peu avec le fini-illimité 331 et la dimension éthique du capable ou du terrible que nous avons vu précédemment.

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog