424. Le venin qui prémunit.

  • Anthony Le Cazals
  • Thèse

Exergue. — Accepter la fatalité des vents est le premier pas vers l’invention de la voile et l’art de la navigation. Jacques Généreux les lois nouvelles de l’économie, p. 48.

 

C'est une inertie qui freine le mouvement jusqu'à un équilibre de forces mais le repos n'est pas un état mais un conflit équilibré : la katastase après la stasis chez Patrice et Nicole Loraux. Par là, c’est aussi l’idée de matière qui est remise en cause sous la critique de la substance et de sa permanence 431a. C’est quand le conflit (stasis) contre les forces réactives s’arrête et quand les choses s’apaisent, rongées d’une égale convoitise que ce qui devrait être la partie saine de la société succombe, soumise à l’esprit des temps crépusculaires. La cohérence du venin alors se répand. En annonçant le crépuscule d’une époque tout en fixant un certain nombre de modèles et de lois, on ne fait qu’amplifier ce déclin et par là vérifier la pensée qui veut que toute vie soit dégénérescence. On en reste au modèle (être) et l’on perd le mouvement. C’est une chose que d’exercer un métier sans complexe, tel le potier qui façonne ses pots, c’est autre chose quand Socrate débarque en toute morale pour demander au potier : « mais qu’est-ce que c’est la poterie ? ». Si le potier y réfléchit, il se fige dans sa conscience et rate sa poterie, comme Euripide rate ses tragédies. S’introduit alors un écart entre le dire inepte et moraliste et l’exercer toujours faillible, toujours fautif. Mais sans ce questionnement, sans cette inertie morale peut-être n’aurions-nous pas les grands législateurs — Platon et Aristote, apôtres de la gouvernance — qui au travers de leurs textes et leurs écoles ont permis de conserver et transmettre quelques fragments d’Héraclite, d’Empédocle ou d’Anaxagore. Travers du travestissement. Ainsi quelque chose du combat demeure : Héraclite contre les professeurs, Empédocle contre Zénon, Anaxagore en grande politique avec Périclès. C’est une chose que d’exercer son style et une autre que de penser le devenir ou plutôt le contemporain — en réaction à Socrate. La question de celui qui débarque devient « Alors, mon vieux que devient la poterie ? », tel Goethe allant de maison en maison avec un appétit curieux.

 

Illustration. — Pourquoi ces nouveautés ne sont point advenues ? Je crains d’en accuser les philosophes, dont je suis, gens qui ont pour vocation d’anticiper le savoir et les pratiques à venir et qui ont, ce me semble, failli à leur tâche. Engagés dans la politique au jour le jour, ils n’entendirent pas venir le contemporain SerPP_22.

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog