817. Le transfert d’informations par paquets et la neutralité du net.

  • Anthony Le Cazals
  • Thèse

Un réseau est constitué de plusieurs nœuds interconnectés par des lignes de communication. Il existe plusieurs méthodes permettant de transférer une donnée, depuis un nœud émetteur jusqu’à un nœud récepteur. Les notions propres à la communication et à l’énonciation comme « émetteur », « énonciateur » d’une part et « récepteur » ou « destinataire » d’autre part, tendent à se dissoudre. Il existe différents modes de transfert des données :


-   La commutation de circuits consiste à mettre en relation successivement les différents nœuds intermédiaires afin de propager la donnée du nœud émetteur au nœud récepteur. Dans ce type de scénario, la ligne de communication peut être assimilée à un tuyau dédié à la communication.


-  La commutation de messages consiste à transmettre les messages séquentiellement d'un nœud à un autre. Chaque nœud attend d'avoir reçu l'intégralité d’un message avant de transmettre celui-ci au nœud suivant.


-   La commutation de paquets consiste à segmenter l'information en paquets de données, transmis indépendamment par les nœuds intermédiaires et réassemblés au niveau du destinataire.


 

a. La commutation de circuit ». Le circuit switching en anglais est une méthode de transfert de données consistant à établir un circuit dédié au sein d'un réseau. Dans ce type de scénario, un circuit constitué de lignes de communications entre un nœud émetteur et un nœud récepteur est réservé le temps de la communication afin de permettre le transfert de données et est libéré à la fin de la transmission. Il s'agit notamment de la méthode utilisée dans le réseau téléphonique commuté (RTC. En effet, en réservant une ligne téléphonique entre deux abonnés, il est possible de garantir la meilleure performance possible pour le transfert des données. Dans le cas d'une communication vocale par exemple, il est essentiel que la ligne ne soit pas coupée pendant tout le temps de la transmission.


b. La commutation par messages ». Ces sont les télégraphes aériens et électriques.


c. La commutation de paquets ». Lors d'une transmission de données par commutation de paquets, le packet switching, les données à transmettre sont découpées en paquets de données (on parle de segmentation) émis indépendamment sur le réseau. Les nœuds du réseau sont libres de déterminer la route de chaque paquet individuellement, selon leur table de routage. Les paquets ainsi émis peuvent emprunter des routes différentes et sont réassemblés à l'arrivée par le nœud destinataire. Dans ce type de scénario les paquets peuvent arriver dans un ordre différent de l'ordre d'envoi et peuvent éventuellement se perdre. Des mécanismes sont ainsi intégrés dans les paquets pour permettre un réassemblage ordonné et une réémission en cas de perte de paquets. Il s'agit du mode de transfert utilisé sur internet, car il comporte les avantages suivants :

 

-   Résistances aux pannes des nœuds intermédiaires,

 

-   Utilisation rationnelle et efficace des lignes de transmission.

 

d. De là un principe d’ « extension » : la neutralité du réseau internet. La neutralité du net est le fait de transmettre des paquets d’informations indifféremment du contenu émis par des applications subjectives qui sont dès lors politiques au sens de convictions et « idées » politiques. Disons que notre civilisation signifiante et réflexive a été formée à produire des idées, que ses valeurs sont telles que nos instincts nous conduisent par habitudes à de telles productions. Mais toutes les applications si subjectives du net sont sous-tendues par une dimension nétique* 816 tout en influant sur le développement du réseau. Internet a connu un fort développement parce qu’il n’a pas connu de goulet d’étranglement, d’autoroute de l’information, qui ont toujours pour travers de fabriquer du désert. Cette image serait même inappropriée, en ce que l’extension de l’internet procède de sa neutralité et de la contagion qu’elle permet. Internet réussit la gageure de faire tenir ensemble les tempéraments aussi bien flegmatiques qu’impétueux, les caractères allergiques et « accointants », et faire taire dans leur conflit les convictions opposées. Le réseau structurellement contient une neutre tranquillité, presque une impassibilité.


La mise en place technologique du réseau conduit à deux choses : la mise en place locale du contrôle via le tirage au sort (et non l’inverse) 819 et la question plus planétaire du gouvernement de la Terre 818 : La dernière question peut s’esquiver en plaçant dans la hiérarchie des valeurs l’homme supérieur (le politique ou le prêtre) en dessous de la catégorie du créateur, 1ère tentative du gouvernement de la terre par le maintien de l’état d’urgence comme marque de la souveraineté et non du droit 335c. « L’urgence ne produit pas le droit puisque c’est le droit qui accompagne le processus politique habituel. » Le droit du plus vite est la source du droit naturel du plus fort.

Le site du cazals - Ce site n'engage que ses auteurs et non le département de philosophie de Paris 8  -  Hébergé par Overblog